Pour un dépistage systématique à  la naissance de la luxation congénitale de la hanche

Le dépistage doit être répété par le médecin généraliste et le pédiatre pendant les premières semaines de vie du nouveau-né.

«Les actualités thérapeutiques de la luxation congénitale de la hanche (LCH)», tel est le thème principal de la journée de formation continue tenue à Marrakech, samedi 21 mars. Le Dr El Mostafa Arsalane, président de l’Association des chirurgiens pédiatres privés du Maroc, précise, par ailleurs, que la LCH est un déplacement anormal de la tête fémorale en dehors de l’articulation de la hanche. Ce déplacement peut être trouvé par le médecin à l’examen clinique à la naissance, sachant que c’est l’instabilité qui constitue le signe clé de cette pathologie. Le dépistage de la LCH doit être systématique lors de l’examen initial de tout nouveau-né, et doit être répété par le médecin généraliste et/ou le pédiatre lors des premières semaines de vie. Cela consiste à reconnaître les hanches anormales, qu’il faut traiter d’emblée et les hanches à risques qu’il faudra gérer avec un protocole particulier. La LCH doit être traitée par le chirurgien pédiatre voué exclusivement à la chirurgie du nourrisson et de l’enfant. Une luxation congénitale de hanche dépistée à la naissance nécessite un traitement simple par un langage en abduction (cuisses écartées), avec un bon pronostic, alors qu’un traitement  tardif aboutit à des traitements lourds (tractions en hospitalisation de 4 à 6 semaines, plâtres de 4 mois et chirurgie), difficiles, coûteux et avec des séquelles fréquentes et parfois invalidantes.
Au Maroc, la LCH n’est pas toujours diagnostiquée tôt. Le Dr Arsalane appelle, par conséquent, à déployer plus d’efforts dans la formation des professionnels de santé ainsi que dans la sensibilisation des populations.  Partant de ce constat, l’Association œuvre pour  développer la chirurgie pédiatrique au Maroc et surtout pour mettre en place des programmes de prévention liés à cette spécialité.
Ainsi, une réunion scientifique sur l’atrésie de l’œsophage est programmée le 30 mai prochain à Rabat et une autre sur les fentes labio-palatines, en juin 2009 à Meknès. Pour en savoir plus : www.achirped-maroc.com.