OMS, un rapport mondial 2007 très alarmiste

Les maladies menacent de plus en plus la sécurité mondiale, souligne l’OMS dans son rapport annuel 2007 sur la santé dans le monde intitulé «Pour un avenir plus sûr».

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de publier, fin août, son Rapport sur la santé dans le monde. Cette édition 2007 met l’accent sur la sécurité sanitaire. Car «la propagation internationale des maladies menace la santé, l’économie et la sécurité».

Sous le titre Pour un avenir plus sûr, l’OMS en appelle à «la volonté de tous les pays pour combattre les menaces nouvelles ou émergentes». Et pour cause, «jamais la sécurité sanitaire mondiale n’a autant dépendu de la coopération internationale».
Depuis 1967, les chercheurs ont identifié 39 agents pathogènes nouveaux, susceptibles de franchir les frontières et de se propager rapidement. C’est le cas du VIH, des virus des fièvres hémorragiques Ebola et Marburg, ou encore du SRAS. «Par ailleurs, poursuit l’OMS, des menaces séculaires comme la grippe pandémique, le paludisme ou la tuberculose, continuent de peser sur la santé. A cause des mutations, des résistances croissantes aux antibiotiques et de la faiblesse des systèmes de santé».
Le Rapport sur la santé dans le monde 2007 montre comment et pourquoi les maladies menacent de plus en plus la sécurité sanitaire mondiale. Un des facteurs est évidemment la grande mobilité des populations. Un chiffre pour illustrer ce constat : chaque année, les compagnies aériennes transportent plus de 2 milliards de passagers. Dans ce rapport, l’OMS recommande une nouvelle fois à tous les pays l’application intégrale du Règlement sanitaire international (RSI) de 2005. Lequel établit un ensemble de règles «stipulant de quelle manière les pays doivent évaluer et notifier à l’OMS les urgences de santé publique de portée internationale».

Le rapport décrit aussi d’autres facteurs qui ont contribué entre autres à l’expansion des menaces, comme les risques alimentaires, les accidents chimiques et radio nucléaires, les catastrophes environnementales, l’insuffisance des investissements de santé publique en raison d’un faux sentiment de sécurité, les conséquences des conflits avec de grands déplacements de populations, les menaces sur l’élevage et la transformation des denrées alimentaires.

Ce rapport 2007 est disponible en anglais, en espagnol et en français. On peut le télécharger (intégralement ou par chapitres) à partir de http://www.who.int/whr/2007/fr/index.html