Les premiers gestes qui sauvent en cas d’accident domestique

Au Maroc, les accidents domestiques sont nombreux et graves dans 15% des cas.

AuMaroc, selon les statistiques de 2006 du Centre antipoison Maroc (CAPM), on a recensé 40 000 cas d’intoxication. Les accidents domestiques sont très nombreux, et graves dans 15% des cas, indique le Dr Hassan Afilal, pédiatre réanimateur et directeur du SAMU de Rabat.

Ces accidents surviennent davantage en été, le jeudi et le dimanche, et dans des tranches horaires bien précises, de 11h à  14h et de16h à  19h. C’est durant ces heures que l’enfant est libre. Par ailleurs, plus l’enfant est petit plus les accidents surviennent à  l’intérieur de la maison. Plus il est grand, plus ces accidents surviennent sur les lieux de loisirs, à  l’extérieur du domicile. Les endroits les plus dangereux sont les balcons, les salles de bain, les escaliers et la cuisine.

Les notions d’urgence intéressent tout le monde, que ce soit dans la rue, sur les lieux de travail, dans les écoles ou sur les terrains de sport. Chacun d’entre nous peut être confronté à  une situation d’urgence au moment o๠il s’y attend le moins, dans tous les endroits de la vie de tous les jours. Il faut savoir réagir vite, dans les minutes o๠notre intervention peut sauver une vie ou, au moins, contribuer à  réduire les séquelles. Le Dr Afilal insiste sur la notion de temps. Car on doit agir avant que les secours n’arrivent et pendant une période très courte o๠le pronostic vital de la personne est en jeu. On parle souvent des «golden ten», les dix premières minutes «en or». Dans certaines situations, 3 à  4 minutes sans oxygénation peuvent entraà®ner de sérieux dégâts au cerveau. Chacun doit utiliser ces quelques minutes pour agir, il doit connaà®tre de façon quasi automatique les gestes à  faire. Cela étant, le premier maillon de la chaà®ne d’urgence, c’est l’appel au secours. Il faut joindre la protection civile ou le SAMU qui, non seulement doivent se déplacer sur les lieux, mais vont, en attendant, prodiguer des conseils dont va user le sauveteur pour aider une personne en situation de détresse.

Tels en cas de brûlures et avant de courir vers le médecin, il est conseillé plutôt de mettre la partie du corps brûlée sous un robinet d’eau froide pendant 20 minutes, cela diminue la propagation de la chaleur et évite l’aggravation de la brûlure.

De même, dans les intoxications par les produits ménagers, quand un enfant a bu du savon ou un shampoing liquide, il ne faut pas lui donner de l’eau, car il y a un risque de fabrication de bulles pouvant inonder le poumon. Quand un enfant a avalé de l’eau de javel ou la soude, il ne faut pas le faire vomir, cela aggraverait les lésions. Et quand une personne a un morceau de fer, de bois ou un couteau planté dans le corps, il ne faut surtout pas le retirer, cela peut entraà®ner des dégâts majeurs par saignement.