Les lycées de la capitale se mobilisent contre la thalassémie

«Les lycées se mobilisent contre la thalassémie». C’est le slogan choisi cette année par l’Association marocaine de la thalassémie et des maladies de l’hémoglobine (MATHED), à l’occasion de la journée internationale sur cette maladie, célébrée le 8 mai de chaque année. Une rencontre médicale, éducative et sociale, sera ainsi organisée avec la collaboration du club des sciences de la vie et de la terre du lycée Hassan II et le concours du Rotary club Rabat Chellah. «Le fait de cibler les lycéens, explique le Pr Mohammed Khattab, spécialiste des maladies du sang chez les enfants, est le meilleur moyen de rompre la chaîne de transmission de cette maladie héréditaire du sang». Et d’ajouter : «Lorsqu’un homme sain et une femme saine de cette maladie, mais qui sont porteurs du gène de cette pathologie, se marient, le risque est de un sur quatre (1/4) pour qu’ils donnent naissance à un enfant thalassémique».
En menant cette action auprès des lycéens, la MATHED, a mis en place un dispositif gratuit pour que tout lycéen puisse bénéficier d’un test sanguin  gratuit, qui l’informe s’il est porteur ou non du gène de la thalassémie. Autre objectif de cette rencontre, la sensibilisation des lycéens au don du sang, car le seul et unique traitement de la thalassémie réside dans les transfusions sanguines mensuelles à vie.