Les défis économiques, juridiques et scientifiques de l’ophtalmologie au Maroc

Un enseignement spécifique qui vise à  améliorer les connaissances et les compétences des chirurgiens ophtalmologistes en ce qui concerne le segment antérieur de l’Å“il.

Les défis économiques, juridiques et scientifiques de l’ophtalmologie au Maroc constituent le principal sujet de débat du Ve congrès national de la Société marocaine de chirurgie réfractive et d’implantologie (Samir), qui se tiendra à Casablanca les 18, 19 et 20 mars 2010. Cette rencontre de formation continue de pointe sur les nouvelles technologies ophtalmologiques se distinguera par l’organisation d’un enseignement spécifique qui sera sanctionné par l’obtention d’un certificat de compétence en chirurgie cornéo-cristallienne. Il vise à améliorer les connaissances et les compétences des chirurgiens ophtalmologistes en matière de pathologies touchant le segment antérieur de l’œil. Ce cours, qui se fera sous forme de séances vidéo interactives, réparties en 6 sessions distinctes, traitera des paramètres à prendre en considération dans le choix des machines, les critères de sélection des patients ainsi que l’ergonomie du bloc opératoire. Il sera également question des différentes techniques de phakoémulsification, en particulier dans le traitement de la cataracte ou des nouvelles techniques d’implantologie, notamment en matière de greffe de cornée. Des ateliers pratiques sont également au programme concernant les nouveautés dans le traitement du glaucome, l’initiation en contactologie (la pose de verres de contact) et en implantologie, les explorations de la cornée en 2010, les glaucomes juvéniles, les biométries difficiles ou l’astigmatisme post-chirurgicale. L’état des connaissances et le management du keratocône en 2010 ainsi que la correction de la presbytie sont les thématiques de deux grandes conférences qui seront données lors de cette Ve édition de la Samir.