Les 7 principes de management d’un cabinet dentaire

Sept principes de management sont indispensables pour assurer une gestion optimale d’un cabinet dentaire, a indiqué Rodolphe Cochet, conseiller en stratégies de management odontologique, lors d’une rencontre sur les principes de management odontalgique appliqués à l’exercice au Maroc, tenue à Tanger en mai 2009. Le premier principe est basé sur le fait qu’un cabinet dentaire ne saurait être associé en tout ou en partie à une entreprise comme une autre, d’un point de vue structurel, fonctionnel et organisationnel. Un cabinet dentaire est avant tout un cabinet médical, et les soins ne sauraient être assimilés à des produits de consommation courante. Toute dérive «entrepreneuriale» visant à mettre au premier plan la productivité au détriment des investissements humains et pédagogiques conduit inévitablement le cabinet dentaire à une détérioration notable et durable de la qualité de ses services. Le deuxième principe découle du premier et appelle à  ne jamais assimiler le patient à un vulgaire client ou consommateur de soins. Car c’est la crédibilité (relation de confiance) de toute l’équipe soignante qui est dès lors entamée aux yeux du patient. Le troisième principe concerne directement le personnel des cabinets dentaires. Plus encore que dans d’autres secteurs d’activités professionnelles, le marché du travail des soins bucco-dentaires est touché par un turnover récurrent du personnel, qu’il s’agisse d’une initiative de l’employeur ou d’une démission de l’employé. Il faut donc impérativement se donner tous les moyens pédagogiques, matériels et organisationnels pour motiver et fidéliser son  personnel. Le quatrième principe concerne la notion de démarche «Qualité» que chaque praticien doit adapter à ses propres objectifs de développement. Le cinquième principe enseigne que le praticien ne doit pas uniquement sa réussite à ses compétences cliniques et à ses performances thérapeutiques et opératoires. Le chirurgien-dentiste est tout autant investi de fonctions managériales, en termes de gestion de cabinet et d’encadrement d’une équipe, qui contribuent, à un même niveau, à la qualité de ses services. Le sixième principe engage le praticien gérant à prendre connaissance des fondements et des pratiques régulières du management odontologique qui lui permettront ainsi qu’à son équipe de recouvrer une entière autonomie décisionnelle. Le septième et dernier principe rappelle le rôle principal et les fonctions élémentaires de l’assistante dentaire, qui est avant tout une aide opératoire et une aide instrumentiste, responsable de l’hygiène et de l’asepsie ainsi que de la gestion des stocks et fournitures du cabinet.