Le programme Thalassémie Maroc 2008-2011

La thalassémie, maladie héréditaire, peut être évité par un simple examen sanguin.

La seule thérapeutique disponible à travers le monde, des transfusions sanguines et des médicaments, dont le coût varie entre 3 700 DH et 5 700 DH  par mois et à vie, dont seulement une centaine de personnes sur 4 000 en bénéficient grâce au programme «3H» de la Rotary Fondation. Justement, deux délégations de la Rotary Fondation et du club Rotary de Genova en Italie ont effectué  une visite de suivi et de supervision du programme (3H) Thalassémie Maroc 2008-2011, qui est une émanation du plus grand projet rotarien réalisé en Afrique, dans le monde arabe et au Maghreb.  Ainsi, trois personnalités rotariennes, le Pr Giorgio Schiano et le Pr Ahmed-Amr Abbassy et de M. Paolo Gardino ont réalisé plusieurs réunions d’évaluation de l’état d’avancement de 5 principaux objectifs de ce programme. La mise en place d’un centre d’excellence de prise en charge de la thalassémie, le soutien à l’Association marocaine de thalassémie et des maladies de l’hémoglobine, la disponibilité des traitements chélateurs du fer au profit des malades, les programmes d’éducation et de prévention de la maladie ainsi que le programme de formation des médecins et des infirmiers. Mais la plus grande des réalisations, à laquelle aspire ce programme, est de faire bénéficier un enfant malade marocain d’une greffe de moelle osseuse, réalisée au Maroc par des spécialistes italiens en collaboration avec des spécialistes marocains. Cette prouesse médicale est susceptible de le guérir définitivement de la maladie. Il  faut rappeler que la thalassémie est une maladie héréditaire évitable par un simple examen sanguin. C’est une affection très lourde sur le plan de la santé ainsi que sur les plans social et économique, qui concerne 4 000 personnes au Maroc, dont seulement 100 sont prises en charge à l’Hôpital des enfants de Rabat. La seule thérapeutique disponible aujourd’hui sont des transfusions sanguines mensuelles associées à des médicaments dont le coût avoisine les 5 000 DH par mois. C’est la première fois au Maroc que des enfants atteints de thalassémie bénéficient de traitements qui améliorent leur qualité de vie. Et cela grâce au programme Thalassémie Maroc 2008-2011, mené par les clubs Rotary de Chellah de Rabat et Génova en Italie, en collaboration avec l’Association marocaine de thalassémie et des maladies de l’hémoglobine et le soutien de la Rotary Fondation. Alors pour quand la réalisation de la première greffe de moëlle osseuse au Maroc pour traiter la thalassémie ?