L’algothérapie ou les vertus des algues

L’algothérapie comporte plusieurs types de soins effectués à partir d’algues : enveloppement ou bain d’algues, applications locales d’algues froides…

Les algues marines utilisées dans l’algothérapie ont différentes propriétés, notamment celle de retenir certains éléments chimiques présents dans l’eau de mer et bénéfiques pour le corps.
L’algothérapie utilise de nombreuses algues, mais les trois principalement utilisées sont les fucus, les laminaires et les laitues de mer, indique le Pr Najib Cherkaoui, de la faculté des sciences de Kénitra. Ces algues contiennent du phosphore, du potassium, du soufre, du magnésium, du calcium, des oligo-éléments (tels que l’iode, le zinc, le fer, le sélénium), des acides aminés et des vitamines. L’algothérapie propose d’utiliser ces algues de différentes manières. La thalassothérapie est l’utilisation la plus connue de ces plantes, principalement sous deux formes : l’enveloppement d’algues ou le bain d’algues. L’enveloppement dans des algues finement broyées a un effet anti-inflammatoire et décontractant. Le bain quant à lui consiste à se baigner dans de l’eau de mer enrichie en algues afin de fournir au corps un concentré d’oligo-éléments. Cependant, d’autres applications en thalassothérapie existent, comme les boules d’algues marine ou encore une application locale d’algues froides.

Les algues sont également utilisées en diététique, grâce à leur richesse en oligo-éléments et en sel minéraux.
L’algue est par ailleurs utilisée dans les cosmétiques et pour les soins du visage, du corps et des cheveux, les principes actifs qu’elle contient permettant notamment de ralentir le vieillissement cutané.
Par ailleurs, les algues, grâce à la diversité et à la concentration des éléments qu’elles contiennent, peuvent contribuer efficacement dans la lutte contre de nombreux problèmes physiologiques : les retards de croissance, les états de déminéralisation, les rhumatismes chroniques, la constipation fonctionnelle et les surcharges pondérales.