La vaccination contre la grippe est désormais recommandée d’octobre à  mai

3 à  5 millions de cas de maladie grave et 250 000 à  500 000 décès dans le monde dûs à  la grippe Le pic est en février d’où une période de vaccination plus large.

5 à 15% de la population mondiale, soit environ 600 millions de personnes, souffrent d’infections des voies respiratoires supérieures en période d’épidémie annuelle de grippe. Les complications liées à la grippe représentent 3 à 5 millions de cas de maladie grave et sont à l’origine de 250 000 à 500 000 décès dans le monde.

La grippe a un coût économique considérable, lié au nombre important de jours d’arrêt de travail ou de scolarisation et à des dépenses importantes de santé. La vaccination annuelle, par injection d’une dose de vaccin antigrippal, constitue la meilleure prévention contre la grippe. Le vaccin induit une réponse immunitaire, permettant à l’organisme de développer les anticorps nécessaires pour éviter l’infection par le virus.

Le Pr Mohamed Hassar, directeur de l’Institut Pasteur du Maroc, préconise, surtout pour les personnes âgées et à risque, de se faire vacciner dans les meilleurs délais. La nouveauté pour la saison 2008-2009 est en rapport avec la période de vaccination. Habituellement, on vaccine entre septembre et novembre puis on diminue fortement entre novembre et décembre. Néanmoins, des études réalisées entre 1976 et 2006 montrent que dans 45% des cas, le pic de la grippe intervient durant le mois de février.

De ce fait, les recommandations actuelles du CDC (Center for Disease Control -USA) sont de vacciner tout au long de la saison grippale, et ce jusqu’au mois de mai. Cette réalité est également valable pour le Maroc et la période de vaccination s’étalera d’octobre 2008 à mai 2009, précise le Pr Hassar.

Il ajoute par ailleurs, qu’une grippe peut se compliquer d’une pneumonie bactérienne grave, d’une déshydratation ainsi que par une aggravation des pathologies chroniques sous-jacentes, particulièrement cardiaques. En France, neuf millions de Français sont invités par courrier personnalisé à se faire vacciner contre le virus de l’épidémie «saisonnière» de grippe 2008-2009.

Au Maroc, la vaccination contre la grippe n’est pas prise en charge par l’Assurance maladie obligatoire, alors que les pathologies liées à l’âge et qui se compliquent en cas de grippe coûtent beaucoup plus cher.