Dr A. Badaoui : «Le laser permet de corriger nombre d’affections oculaires»

Pour le Dr Abdeltif Badaoui, président de la Société marocaine de chirurgie réfractive et d’implantologie, la plupart des troubles communs de la vision – myopie, hypermétropie, astigmatisme mais aussi la presbytie – peuvent être désormais corrigés par laser ou par la chirurgie. Questions-réponses pour mieux comprendre cette spécialité.

La Vie éco : Quels sont les moyens de correction de la vue en dehors des lunettes et lentilles ?
Dr Abdeltif Badaoui : Les moyens sont liés à l’âge et à l’importance du vice de réfraction. On dispose du laser et de la chirurgie qui consiste à mettre en place des implants intraoculaires.

Y a-t-il différents types de laser ?
L’objectif est de diminuer ou d’agrandir le diamètre antéro-postérieur du globe oculaire. Lasik, lasek, laser excimer (ou traitement de surface), epilasik ou femtoseconde sont utilisés en fonction de critères anatomiques propres à chaque patient, des habitudes du chirurgien.

Et ces techniques existent au Maroc ?
Elles sont toutes disponibles, excepté le femtoseconde, qui le sera bientôt.

Comment se passe l’anesthésie ?
Il s’agit toujours d’une anesthésie locale. On instille dans l’œil à opérer un collyre (gouttes) anesthésique très puissant avant l’intervention. La cornée est totalement insensibilisée. Aucune injection n’est nécessaire.

Y a-t-il des risques ?
En chirurgie, le risque zéro n’existe pas, il est cependant statistiquement exceptionnel.

L’intervention est-elle douloureuse ?
L’intervention ne dure que 5 à 6 minutes par œil et elle est totalement indolore.

Intervient-on sur un œil ou sur les deux yeux à la fois ?
C’est une question d’école. Opérer les deux yeux permet aux patients de reprendre leurs activités professionnelles plus rapidement. On respecte toujours la volonté du patient.

Pourquoi de telles interventions ?
Rendre le patient partiellement ou totalement indépendant des lunettes ou des lentilles.

Au bout de combien de temps peut-on reprendre son travail ?
Quelques jours après l’opération. Le traitement doit être poursuivi pendant quelques semaines. La reprise du travail sur ordinateur est autorisée dès le lendemain de l’intervention.

Quand doit-on recourir à la chirurgie ?
La chirurgie s’adresse aux fortes amétropies (myopies et hypermétropies fortes) non corrigeables par le laser. Les implants intraoculaires pour les sujets de moins de 50 ans, surtout myopes (entre -10 et – 20). Actuellement, les lasers sont concentrés entre Casablanca et Rabat. Mais le nombre d’actes effectués restent en-deçà des prévisions, d’abord parce que beaucoup d’ophtalmologistes ne s’y intéressent pas, ou peu, et surtout parce que les patients marocains sont mal informés.