Des délégués médicaux formés à  la Faculté d’Aïn

Une première à la Faculté des sciences de Aïn Chock : la formation de délégués médicaux dans le cadre d’une licence professionnelle. 14 étudiants ont été sélectionnés cette année pour suivre cette formation qui est arrivée à son terme fin juin. La formation a été assurée par un collectif constitué d’enseignants de la faculté et de professionnels de la visite médicale appartenant au secteur pharmaceutique. Pour rappel, les formations diplômantes de délégués médicaux n’ont commencé que depuis 1998 avec la création d’un institut privé, l’IFOV, suivi par quelques rares autres écoles privées.

Le nombre de délégués médicaux diplômés est insuffisant en comparaison avec les besoins de l’industrie pharmaceutique, d’autant plus que la majorité des délégués médicaux ne sont pas diplômés. L’article 46 du nouveau code du médicament et de la pharmacie mentionne la nécessité de ne plus recruter que des délégués médicaux détenteurs d’un diplôme, un certificat ou un titre professionnel.

Cette mesure sera obligatoire dès le vote par le Parlement des décrets d’application de cet article 46. Les laboratoires pharmaceutiques marocains doivent s’intéresser à ces premiers délégués médicaux diplômés d’une faculté marocaine.