Bilans biologiques orientés

Devant des signes cliniques, ou tout simplement lors d’un examen de contrôle, le médecin peut être appelé à demander des examens biologiques ciblés et orientés, pour étayer son diagnostic. Tous les spécialistes s’accordent sur l’obligation de partir d’examens très simples et peu couteux, et ne pas demander des examens, complexes, très couteux et qui peuvent s’avérer inutiles. En cas de suspicion d’un diabète, on demande une glycémie à jeûn et en post-prandial ainsi que l’hémoglobine glyquée. Devant des signes cliniques d’anémie, il suffit de demander une numération formule sanguine, qui renseigne sur le taux de globules rouges ainsi qu’un taux de ferritine. Quand on soupçonne une inflammation, il faut commencer par une simple vitesse de sédimentation. Le bilan biologique qui donne une idée sur le bon fonctionnement des reins se base sur la mesure de l’urée, de la créatinine, du sodium et du potassium. Une défaillance de la fonction hépatique à ses débuts peut être détectée par un simple bilan hépatique standard. L’état des os, particulièrement, à la recherche d’une ostéoporose, peut débuter par un bilan phosphocalcique. Enfin, il y a le bilan hormonal spécifique, selon la glande soupçonnée de dérèglement, selon qu’il s’agit de la thyroïde, des testicules, des ovaires ou autres. Chacun de ses bilans peut être demandé séparément, en fonction des signes cliniques et dont le coût ne dépasse pas quelques centaines de dirhams.