USFP : l’Alternative démocratique tourne court

Le parti Alternative démocratique issu de la dernière scission de l’USFP n’est pas près de tenir son congrès constitutif.

De report en report, la constitution officielle, après le feu vert de l’autorité de tutelle, est désormais compromise faute de leaders. Après le retrait de l’ancien maire d’Agadir, Tarik Kabbaj, d’autres chefs de file de l’ancien courant «Ouverture et démocratie», créé par feu Ahmed Zaidi (photo), se retirent, les uns pour plancher sur un projet d’association politique, les autres pour rejoindre des formations politiques, principalement de gauche, le PPS et le PSU, en l’occurrence, en perspective des prochaines législatives. Le PAM pourrait également représenter une alternative. Mais pour le moment, il n’est toujours pas question pour les dissidents de retourner à l’USFP.