Union Africaine : le retour en force du Maroc

Il ne reste plus que quelques jours pour que la réintégration du Maroc dans sa famille institutionnelle, l’UA, soit actée. Ce serait, pour ainsi dire, une entrée en force puisque selon les dernières informations, ce sont pas moins de 80% des Etats membres, soit 43 pays, qui soutiennent l’adhésion du Maroc.

Et cela moins de six mois après l’initiative du Maroc de reprendre son siège dans l’institution panafricaine. La décision de cette adhésion du Royaume avait été annoncée dans la lettre adressée en juillet par SM Mohammed VI à ses pairs africains, et dans laquelle il expliquait ses motivations. Aussitôt après, 28 pays ont signé une motion de soutien à cette adhésion. Ce qui constitue déjà la majorité requise par l’Acte constitutif de l’Union. Mais c’est sans compter sur les agissement et manigances des adversaires du Maroc, l’Algérie et l’Afrique de Sud en l’occurrence, ainsi que la présidente de la commission, qui ont tout fait pour entraver l’adhésion du Maroc. Les efforts diplomatiques et surtout la crédibilité et le sérieux du Maroc ont pu venir à bout de ces agissements. Le Maroc a déposé officiellement les instruments de ratification de l’acte constitutif de l’UA lundi. La 28e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine se tiendra les 30 et 31 janvier 2017, à Addis-Abeba, en Ethiopie. Les travaux préparatoires ont débuté, lundi dernier, et parmi les points inscrits à l’ordre du jour, l’élection du président de la Commission administrative et le vote pour l’adhésion du Maroc.