Scrutin du 4 septembre: Mustapha Bakkoury espère de « bons résultats » pour le PAM

Le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Mustapha Bakkoury, a dit espérer, samedi à  Errachidia, que les candidats du PAM réalisent de « bons résultats » lors des élections communales et régionales, prévues le 4 septembre prochain.

Lors d’un meeting dans le cadre de la campagne électorale de son parti, placée sous le signe « l’esprit de la citoyenneté au service du citoyen », M. Bakkoury a assuré l’assistance, composée d’un grand nombre de militants et de sympathisants du PAM, que cette échéance a été préparée avec sérieux et responsabilité sur tous les plans, politique, humain et logistique, faisant état d’un programme électoral « ambitieux » pour la région Drâa-Tafilalet, eu égard au nombre de mesures et aux engagements pris par le parti, à même de concrétiser le développement global et de positionner cette région parmi les grandes régions du Royaume.

Il a relevé à cet égard que le programme électoral du parti est en harmonie avec le programme national, ses objectifs et ses ambitions, précisant que ce programme, conçu en tenant compte des attentes et principales aspirations de la population, est axé sur « 20 engagements entre le parti et les citoyens ».

M. Bakkoury a mis l’accent dans ce sens sur l’importance qu’accorde le PAM aux préoccupations des citoyens dans cette région qui regorge de potentialités et de compétences prometteuses, à travers la consécration de la politique de proximité et la démocratie participative, notant que le parti est conscient de l’ampleur des défis auxquels devrait face la région Drâa-Tafilalet durant les années à venir et s’engage à concrétiser le développement durable en soutenant les ressources humaines et en faisant de la région un espace attractif des investissements, outre la promotion de l’économie locale.

Le programme électoral du PAM pour les élections communales et régionales comprend une série d’engagements ayant trait, entre autres, à la question environnementale, la création d’une renaissance culturelle à même de contribuer à la préservation des acquis de la société et encourager la création sur les plans individuel et collectif, et la consécration d’un développement économique productif tenant en compte l’aspect social et ciblant les catégories vulnérables de la société.