PAM, le congrès c’est dans trois mois

Au PAM c’est un peu un jeu d’échecs. C’est à qui avance ses pions le premier. Le dernier coup joué est à mettre à l’actif du groupe des détracteurs du secrétaire général Hakim Benchamach.

Le comité préparatoire, dont la présidence est toujours contestée, vient d’annoncer une date pour la tenue du quatrième congrès du parti. Ce sera dans trois mois, les 27, 28 et 29 septembre plus précisément. Le clan, dont certaines figures de proue multiplient des sorties médiatiques jugées déplacées surtout envers certaines formations politiques, garde ainsi l’avantage. Après avoir appelé à une réunion contestée du comité préparatoire du 4e congrès, tenue effectivement à Agadir le 15 juin, le voilà qui passe à la vitesse supérieure en entamant les démarches opérationnelles et logistiques pour l’organisation du congrès à la date fixée. Il est clair, comme le souligne Abdellatif Ouahbi, député et l’un des opposants de la direction actuelle les plus en vue, que le PAM organisera son congrès «à la date fixée, avec ou sans Benchamach. Lequel est aujourd’hui dépassé par les événements».