Maroc-UE, une coopération exemplaire

Les relations de coopération privilégiées construites et développées au fil des ans par le Maroc avec l’Union européenne n’ont cessé de se renouveler et de s’élargir depuis l’avènement de S.M. Mohammed VI pour franchir un nouveau palier avec l’obtention par le Royaume du Statut avancé en 2008 et l’engagement des deux parties dans la négociation d’une nouvelle génération d’accords encore plus ambitieux.

D’ailleurs, le souhait du Maroc de promouvoir ses relations de coopération et de partenariat avec l’Europe à un niveau plus poussé a été exprimé par S.M. le Roi un peu moins de huit mois après son accession au Trône.  Durant son premier déplacement officiel à l’étranger, le Souverain n’a pas hésité à appeler, depuis Paris, l’UE à ouvrir une nouvelle page dans ses relations avec les pays du sud de la Méditerranée et à opter pour un statut qui «serait plus et mieux que l’association et un peu moins que l’adhésion». Cet appel a été bien accueilli à Bruxelles avec la mise en place en 2003 de la Politique européenne de voisinage (PEV). Au fil des ans, ce processus de rapprochement a gagné en importance pour se hisser au rang stratégique. La volonté sincère et réelle du Maroc d’opérer un rapprochement optimal à l’Europe a été exprimée une fois encore par S.M. le Roi dans le discours adressé au sommet Maroc-UE de mars 2010 à Grenade et dans lequel le Souverain a fait part de l’attachement du Royaume à «poursuivre l’engagement dont il a toujours fait preuve de construire la relation la plus solide et la plus poussée avec l’UE». L’appel de S.M. le Roi a trouvé écho auprès des dirigeants européens, et le Maroc et l’UE ont finalisé en 2012, après deux ans de négociations, un plan d’action sur la mise en œuvre du Statut avancé qui constituera la feuille de route de la coopération bilatérale durant les cinq années suivantes.