Les Istiqlaliens se réconcilient, les Usfpéistes officialisent leur rupture

Les uns se réconcilient, les autres scellent définitivement leur rupture. Et ce, à un jour d’intervalle. Ainsi, les Istiqlaliens officialisent leur réconciliation le 11 janvier.

Au bout de plusieurs rencontres, le courant «Sans répit pour la sauvegarde des valeurs de l’Istiqlal», conduit par Abdelouahed El Fassi, et la direction du parti ont trouvé un terrain d’entente selon lequel les membres du courant devraient être réintégrés dans les instances dirigeantes, le conseil national, le comité central et le comité exécutif. En même temps, les dissidents de l’USFP devraient officialiser, si tout va bien, la création de leur nouvelle formation, le Parti alternative démocratique (PAD), le 10 janvier lors du congrès constitutif du nouveau parti.