Législatives 2016 – RNI : Un programme, cinq priorités

Pour élaborer son programme, le RNI a fait contribuer ses cadres, des experts, des entrepreneurs et des étudiants et des acteurs associatifs. Tout ce monde a pu donner son avis et un comité de pilotage a été mis en place pour la supervision de ce chantier.

Le programme est articulé autour de cinq axes considérés comme des priorités : l’emploi,  la santé, l’enseignement, la jeunesse et la solidarité. Erigé en secteur-clé pour le RNI, l’emploi est à la tête des priorités. Le parti s’engage à mettre en place un nouveau modèle pour l’intégration et la création d’emplois. Et ce, par l’élaboration d’une charte sociale pour l’emploi, ainsi que la réduction de 50% des charges patronales et salariales pour les salaires de moins de 3 000 DH. Le RNI s’engage, par ailleurs, à axer les stratégies sectorielles impulsées par l’Etat sur la création d’emplois, à promouvoir la création d’emplois dans l’économie sociale, l’artisanat, la culture, et à poursuivre l’application du statut d’auto-entrepreneur, le RNI étant l’instigateur d’une loi en ce sens, pour encourager l’insertion des jeunes dans le travail. De même qu’il se donne pour objectif d’intégrer progressivement les activités informelles à l’économie. Le parti s’engage aussi à mettre en place un dispositif 1e emploi avec aides personnalisées (coaching, formation, indemnités de transport…). En matière d’enseignement, le parti souhaite accélérer la généralisation du préscolaire, réduire la fracture entre les secteurs privé et public en insistant sur la qualité et en encourageant les partenariats, ouvrir 500 lycées sur 5 ans pour répondre aux besoins de proximité des populations et opérer une refonte des programmes éducatifs et de l’approche pédagogique en insistant sur les nouvelles technologies. Le RNI veut également mettre en place un programme de e-learning et impliquer les parents d’élèves dans la gestion des établissements scolaires.

Dans le domaine de la santé, les principales mesures du RNI consistent en l’augmentation du budget de la santé à 7% du budget de l’État, la refonte de la carte de soins à travers la définition d’un niveau de qualité de service minimum, la mise à niveau des infrastructures de soins et le développement des pôles de santé d’excellence. Le RNI s’engage, de même, à créer un CHU par région, à développer des cliniques mobiles pour desservir toutes les zones rurales, à réorganiser les services des urgences et à mettre en œuvre la généralisation de la couverture médicale. Pour les jeunes, le parti souhaite lancer à travers les 500 maisons de jeunes au Maroc un programme de consultation et de conseil pédagogique pour orienter les carrières. Le RNI ambitionne également de développer l’interactivité avec les jeunes à travers les réseaux sociaux, renforcer la place des jeunes dans les médias, placer le sport au cœur des activités des jeunes, et mettre à disposition de tous des équipements publics les soirs et week-ends pour exercer les activités sportives et culturelles. Le volet solidarité est également un des chantiers prioritaires pour le RNI. En ce sens, le parti s’engage à prioriser la couverture médicale gratuite pour les personnes de plus de 70 ans et à garantir la priorité aux personnes âgées et aux femmes enceintes dans toutes les administrations. Pour les personnes à besoins spécifiques, le parti veut mettre en place une allocation spécifique, ainsi que l’aménagement des espaces et équipements publics (administrations, jardins, transports en commun, écoles…), pour les personnes à besoins spécifiques.