Le RNI installe ses hommes du changement

Les organisations des femmes et des jeunes seront mises en place avant fin mars.

Chose promise, chose due. Le RNI vient de nommer douze coordinateurs régionaux. Il s’agit de Rachid Talbi Alami, député, ancien président de la première Chambre et ancien président de la Région Tanger-Tétouan qui chapeautera désormais la même région (Tanger-Tétouan-Al Hoceima), Mohamed Abbou, député, ancien ministre, qui présidera à la destinée du parti dans la Région Fès-Meknès, Said Benmbarek, avocat et conseiller juridique de plusieurs organismes qui a été nommé dans la Région de Rabat-Salé-Kénitra et Mohamed Boussaid, ministre et ancien wali de Casablanca qui revient à la métropole, cette fois en sa qualité de coordinateur régional de Casablanca-Settat. Said Chbaatou, également ancien ministre, s’occupera, lui, de la gestion des affaires du parti dans la Région de Draâ-Tafilalet. Mohamed Kebbaj, entrepreneur dans le domaine de l’enseignement privé, a été désigné coordinateur de la Région de Marrakech-Safi. Abderrahim Chatbi a été nommé au même poste à Béni-Mellal-Khénifra et Hamid El Bahja, député de Taroudant, dans la Région de Souss-Massa. M’Barka Bouaida, députée de Guelmim, ancienne ministre, confirme son retour aux sources et se charge de la Région Guelmim-Oued Noun. Plus au Sud, à Laayoune-Sakia Al Hamra, c’est le conseiller et président de la commission des affaires étrangères qui est porté à la tête de la coordination régionale. Quant à la «treizième région», un terme pour désigner les MRE, c’est l’actuel ministre chargé justement des Marocains de l’étranger et des affaires de la migration, Anis Birou, qui a été désigné à la tête de cette coordination. Par ailleurs, après les coordinateurs, le RNI devrait mettre en place, d’ici fin mars, les organisations des jeunes et des femmes.