Le RNI en chiffres

– Le Rassemblement national des indépendants (RNI) est né au lendemain des élections législatives du 3 juin 1977 grâce au regroupement des «Indépendants», qui avaient «remporté» 140 sièges sur les 264 de la Chambre des Représentants.
– Depuis sa création, ce parti n’a tenu que 3 congrès nationaux : 9 octobre 1978 (congrès constitutif), avril 1983 (2e congrès), novembre 2001 (3e congrès).
– Les organes centraux de ce parti sont : le Conseil national (630), le Comité central (310), le comité exécutif (25 membres).
– Lors des élections communales de septembre 2003, le RNI a remporté 2841 sièges, soit 783 771 voix exprimées (10,97%). Il se classe ainsi en troisième position derrière l’Istiqlal (15,68%) et l’USFP (13,86%).
– Le Rassemblement préside la Chambre des Conseillers en la personne de Mostafa Oukacha. Il compte un groupe parlementaire de 41 députés, présidé par Mohamed Abbou, à la Chambre des Représentants et un groupe de 46 parlementaires, présidé par Maâti Benkadour, à la deuxième Chambre.
– Le RNI dirige la Commission des secteurs productifs à la première Chambre (présidée par Bachir Badala) et celle des Finances, des Equipements, de la Planification et du Développement régional (présidée par Ahmed Laâmarti) à la seconde.
– Le Rassemblement compte, depuis les communales du 12 septembre 2003, près de 200 présidents de conseils communaux. Il préside 12 assemblées provinciales et préfectorales, 4 régions et 23 chambres professionnelles.
– Dans le gouvernement actuel, le RNI est représenté par 5 ministres : Mostafa Mansouri (Emploi et Formation professionnelle), Mohamed Boussaïd (Modernisation des secteurs publics), Salaheddine Mezzouar (Industrie, commerce et mise à niveau de l’économie), Rachid Talbi Alami (ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des affaires économiques et générales)