La marche verte : Le conflit du Sahara en dates

– 6 Novembre 1975
Organisation de la Marche Verte.
– 14 novembre 1975
Signature des accords de Madrid par le Maroc, l’Espagne et la Mauritanie.
– 10 décembre 1975
L’Assemblée générale prend acte des dispositions de l’Accord de Madrid.
– 14 avril 1976
Accord maroco-mauritanien.
–  26 juin 1981
Acceptation par le Maroc, à Nairobi, de l’organisation d’un référendum au Sahara.
–  22 février 1982
La pseudo «RASD», proclamée en 1976, est admise à l’OUA.
–  novembre 1984
Retrait du Maroc de l’OUA.
–  30 août 1988
Acceptation par les parties des propositions du Secrétaire général de l’ONU et du Conseil de sécurité portant sur le cessez-le- feu et le Plan de règlement.
–  26 avril 1991
Le Conseil de sécurité décide de «constituer, sous son autorité, la MINURSO dont le mandat comprend l’observation du cessez-le feu et l’organisation du référendum.
– 6 septembre 1991
Proclamation du cessez-le-feu.
–  12 décembre 1993
Début de l’opération de recensement des populations habilitées à participer au vote.
–  22 décembre 1995
Suspension de l’opération d’identification.
–  17 mars 1997
Nomination de James Baker en tant qu’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU au Sahara.
– 16 septembre 1997
Signature des accords de Houston.
– 3 septembre 1998
Achèvement des opérations d’identification. 147 000 personnes ont été identifiées. Le problème des Sahraouis établis à l’étranger, ainsi que celui des membres des groupements tels que Ait-Oussa, Azouafit, Ait-Boumeggout, Inzouen, contestés par le Polisario, sont restés en suspens.
– 17 février 2000
Rapport du Secrétaire général dans lequel il a mis explicitement en doute l’applicabilité du plan de règlement.
– 2 novembre 2001
Présentation par l’Algérie, à Houston, d’un projet de partition du territoire.
– 19 février 2002
Rapport du SG contenant les 4 options qu’il propose en vue de débloquer la situation (application du plan de règlement sans l’accord des parties, révision de l’accord-cadre sur une base non négociable, partition du territoire, retrait définitif de la MINURSO).
– 12 février 2002
Avis juridique du Conseiller juridique de l’ONU sur la légalité des prospections pétrolières au Sahara.
– 11 juin 2004
Démission de l’Envoyé personnel du SG, James Baker.
– 24 septembre 2004
Mémorandum de clarification adressé par le Maroc à l’ONU, explicitant l’implication de l’Algérie dans le conflit.
– 25 juillet 2005
Désignation par le SG du Néerlandais Peter Van Walsum en tant qu’Envoyé personnel avec comme mandat de «consulter les parties et les Etats de la région afin de sortir de l’impasse actuelle…».
– 18 janvier 2006
Présentation de M. V. Walsum devant le Conseil de sécurité se résumant en 4 points : confirmation du dépassement du plan Baker, appel à l’engagement de négociations sans conditions préalables, nécessité de conciliation entre les réalités politiques et les impératifs juridiques,
et nécessité de l’implication
de l’Algérie dans les négociations.
– 25 mars 2006
Mise en place du CORCAS.
– 11 avril 2007
Le représentant permanent du Maroc a remis une lettre transmissive de l’«Initiative marocaine pour la négociation d’un statut d’autonomie pour la région du Sahara».
– 18-19 juin 2007
Tenue du premier round des négociations à Manhasset (New York).
– 21 avril 2008
L’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, Peter van Walsum, déclare que l’indépendance du Sahara n’était, à ses yeux, pas «un objectif atteignable».
-1er janvier 2009
Nomination de Christpher Ross comme Envoyé personnel du SG de l’ONU.