Elections législatives : 1.704 listes de candidatures présentées par 31 partis

Quatre partis politiques ont pu couvrir la totalité des 92 circonscriptions électorales, le RNI, le PAM, l’Istiqlal et le PJD. L’USFP et le PPS ont présenté des candidats dans 91 circonscriptions. Seulement 14 formations politiques ont pu couvrir plus de la moitié des circonscriptions locales.

Le nombre des listes de candidatures présentées à l’échelle nationale pour l’élection des membres de la Chambre des représentants, au titre de l’ensemble des circonscriptions locales et des circonscriptions électorales régionales, s’élève à 1.704, indique un communiqué du ministre de l’Intérieur. Selon les données provisoires relatives aux candidatures déposées pour l’élection des membres de la Chambre des représentants, recueillies au terme de la période consacrée au dépôt des déclarations de candidature, le nombre des listes de candidatures présentées à l’échelle nationale au titre de l’ensemble des circonscriptions locales et des circonscriptions électorales régionales s’élève à 1.704, pour un total de 6.815 candidatures, avec une moyenne nationale de plus de 17 candidatures par siège, selon la même source.

Le nombre des listes de candidature présentées au titre des circonscriptions électorales locales se situe autour de 1.472 listes comptant 5.064 candidats, avec une moyenne de 17 candidatures par siège, contre 4.742 en 2016. Le nombre des candidatures aux circonscriptions électorales régionales s’élève à 1.769, soit une moyenne de 20 candidatures par siège.
Le nombre des candidatures féminines enregistrées au titre de l’élection des membres de la Chambre des représentants s’élève à 2.329, soit 34,17% du nombre total des candidatures, dont 1.567 candidates dans les circonscriptions électorales régionales et 762 dans les circonscriptions électorales locales. Un total de 97 listes de candidatures présentées dans les circonscriptions électorales locales sont présidées par des candidates têtes de listes.
Le nombre des candidats aux élections législatives parmi les membres du Parlement actuellement en exercice s’élève à 225, dont 206 membres de la Chambre des représentants et 19 de la Chambre des conseillers.

Les listes de candidatures déposées avec accréditation des formations politiques au titre des circonscriptions électorales locales et régionales se présentent comme suit :

– Le Parti de la justice et du développement (PJD), le Parti Authenticité et Modernité (PAM), l’Istiqlal (PI) et le Rassemblement national des indépendants (RNI) ont déposé 92 listes avec un total de 305 candidats chacun dans le cadre des circonscriptions locales, et 12 listes chacun (90 candidats chacun) dans le cadre des circonscriptions régionales.

– L’Union socialiste des forces populaires (USFP) et le Parti du progrès et du socialisme (PPS) ont présenté 91 listes chacun, avec quelque 303 candidats pour l’USPF et 302 pour le PPS au titre des circonscriptions locales et 12 listes avec un total de 90 candidats chacun au niveau régional.

– Le Mouvement populaire (MP): 79 listes électorales locales (275 candidats), 11 listes électorales régionales (87 candidats).

– Le Parti socialiste unifié (PSU): 69 listes électorales locales (245 candidats), 9 listes électorales régionales (77 candidats).

– La Coalition de la fédération de gauche (CFG): 63 listes électorales locales (226 candidats), 11 listes électorales régionales (87 candidats).

– L’Union constitutionnelle (UC): 62 listes électorales locales (221 candidats), 10 listes électorales régionales (82 candidats).

– Le parti Vert marocain: 57 listes électorales locales (196 candidats), 7 listes électorales régionales (49 candidats).

– Le Front des forces démocratiques (FFD): 50 listes électorales locales (176 candidats), 7 listes électorales régionales (57 candidats).

– Le parti des Néo-Démocrates (NEO): 50 listes électorales locales (173 candidats), 8 listes électorales régionales (60 candidats).

– Le parti du centre social (PCS): 47 listes électorales locales (158 candidats), 9 listes électorales régionales (66 candidats).

– Le parti de l’environnement et du développement durable (PEDD): 45 listes électorales locales (154 candidats), 7 listes électorales régionales (58 candidats).

– Le parti Al Amal: 43 listes électorales locales (146 candidats), 7 listes électorales régionales (59 candidats).

– Le Parti marocain libéral (PML): 38 listes électorales locales (137 candidats), 7 listes électorales régionales (50 candidats).

– Le parti de l’unité et de la démocratie (PUD) : 35 listes électorales locales (127 candidats), 7 listes électorales régionales (62 candidats).

– Le Mouvement démocratique et social (MDS) : 33 listes électorales locales (125 candidats), 10 listes électorales régionales (75 candidats).

– Le Parti de la Choura et de l’Istiqlal : 39 listes électorales locales (125 candidats), 9 listes électorales régionales (65 candidats).

– Le Parti de la liberté et de la justice sociale (PLJS): 34 listes électorales locales (119 candidats), 8 listes électorales régionales (56 candidats).

– Le Parti de l’Équité (PE): 34 listes électorales locales (116 candidats), 4 listes électorales régionales (35 candidats).

– Le parti Annahda: 30 listes électorales locales (104 candidats), 7 listes électorales régionales (53 candidats).

– Le Parti de l’action (PA) : 31 listes électorales locales (103 candidats), 6 listes électorales régionales (46 candidats).

– Le Parti de la réforme et du développement (PRD) : 28 listes électorales locales (98 candidats), 4 listes électorales régionales (25 candidats).

– Le Parti de la renaissance et de la vertu (PRV) : 18 listes électorales locales (63 candidats), 3 listes électorales régionales (22 candidats).

– Le Parti de la société démocratique (PSD) : 17 listes électorales locales (60 candidats), 5 listes électorales régionales (33 candidats).

– Le Parti démocrate national (PDN): 5 listes électorales locales (21 candidats), 4 listes électorales régionales (25 candidats).

– L’Union marocaine pour la démocratie (UMD) : 14 listes électorales locales (21 candidats), aucune liste électorale régionale.

– Le parti Al Ahd Addimocrati: 1 liste électorale locale (3 candidats), aucune liste électorale régionale.

Dans le cadre des échéances électorales générales relatives à l’élection des membres de la Chambre des représentants et des membres des conseils des communes et des arrondissements et des membres des conseils régionaux, prévues le 8 septembre 2021, la période consacrée au dépôt des déclarations de candidature a pris fin mercredi 25 août 2021. Cette opération s’est déroulée dans des conditions normales, marquée par une affluence importante des citoyennes et de citoyens comparativement aux précédentes consultations électorales similaires. Le nombre des instances politiques ayant pris part à cette opération s’élève à 31 partis, y compris une alliance de partis fondée à l’occasion de ces élections.
Le nombre de candidatures relatives aux élections législatives, communales et régionales reste provisoire jusqu’à ce que les personnes ayant déclaré leurs candidatures durant les dernières heures du délai consacré au dépôt, reçoivent le récépissé final conformément aux dispositions légales en vigueur.
Le ministre de l’Intérieur informe que la campagne électorale au titre des élections susmentionnées a débuté à la première heure du jeudi 26 août 2021 et prendra fin le mardi 7 septembre 2021 à minuit.