Elections 2011, Fès-nord : 64 candidats pour 3 sièges

Autres candidats : Mohamed Bakkali (PPS), Omar Fassi Fihri (PJD), M’Hamed Loqmani (PAM), Thami Abki (MP), Mohamed Arichi (RNI) et Abdelhamid Mernissi (UC).

C’est dans la citadelle électorale de l’Istiqlalien Hamid Chabat, depuis 1997, que l’USFP a décidé de placer un de ses ministres, Mohamed Ameur. Inutile de préciser que tous les discours sur l’entente, la cohésion, l’unicité de la vision et des objectifs au sein de la Koutla s’effacent dès qu’il s’agit d’affronter le patron de l’UGTM. La course aux quatre sièges de la circonscription est d’autant plus ardue que les autres prétendants sont de poids.

C’est le cas de l’ancien député PPS, Abdelhamid Mernissi, qui s’est présenté sous les couleurs de l’UC et du jeune M’Hamed Loqmani que le PAM a décidé d’aligner face à cet ennemi notoire du parti. Le PJD qui a remporté, en 2007, un siège en la personne de Lahcen Daoudi, son secrétaire général adjoint, y a présenté cette fois un ingénieur géologue et président d’une association sportive locale, Omar Fassi Fihri.  

En 2007, l’Istiqlal a remporté deux sièges avec 33,7% des voix exprimées. Le PJD a remporté 31,7% des voix et le PPS 9,6% des voix.