Drapeau brûlé à Paris : Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger réagit

CCME : Brûler le drapeau national est une « atteinte à un symbole de la souveraineté nationale et à la dignité des Marocains ».

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a condamné, dimanche, les agissements de certains individus qui ont brûlé le drapeau national lors d’une manifestation samedi à Paris, soulignant que cet acte « enfantin et lâche » est une « atteinte grave à l’un des symboles de la souveraineté nationale et à la dignité des Marocains » aussi bien dans le Royaume qu’ailleurs.

Dans un communiqué, le CCME a indiqué que son Secrétaire général Abdellah Boussouf affirme que « la profanation du drapeau national est un acte criminel qui n’a aucun rapport avec la liberté d’expression ».

Ce « comportement barbare nuit à des générations de Marocains et Marocaines, du nord comme du sud du Royaume, qui ont consenti d’immenses sacrifices pour l’indépendance du Maroc, l’unité de ses terres ainsi que pour son progrès et développement », a-t-il relevé.

Le Conseil a rappelé les actions que les différentes générations d’immigrants marocains ont déployées et déploient en faveur de la défense de la Mère-Patrie, ainsi que leur ferme attachement à ses sacralités et leur souci à élever leur progéniture selon l’identité plurielle, ouverte et tolérante du Royaume et à bien représenter la Mère-Patrie.

« Ce genre d’agissements provocateurs n’entamera en rien la cohésion nationale et la relation affective qui lie les Marocains du monde à leur Mère-Patrie, Roi et peuple, et qui n’ont eu de cesse de refléter » et exprimer à chaque occasion, conclut la même source.

(Avec MAP)