Conflit du Sahara, les dates clés depuis le cessez-le-feu de 1991

– 1990 : Le Maroc et le Polisario signent le «Plan de règlement» connu aussi comme «les accords de Houston».

– 6 septembre 1991 : Entrée en vigueur du cessez-le-feu et déploiement de la Minurso chargée de veiller à son respect.

– 17 mars 1997 : Le Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, désigne James Baker comme son envoyé personnel pour régler le différend entre Marocains et Sahraouis sur la composition du corps électoral autorisé à se prononcer sur le sort du territoire.

– Juin 2001 : Projet d’accord-cadre -aussi appelé Plan Baker I- rejeté par le Polisario et l’Algérie.

– Janvier 2003 : Nouveau Plan de résolution (Baker II), qui prévoit un régime d’autonomie pour une durée de 5 ans, suivi d’un référendum comportant l’option de l’indépendance. Rejeté par le Maroc.

– Juillet 2005 : Peter Van Walsum est nommé envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU. Il a privilégié la recherche d’un accord entre les parties.

– Avril 2007 : Présentation aux Nations Unies du Projet marocain d’autonomie du Sahara.

– Juin 2007 : Première session de pourparlers entre le Maroc et le Front Polisario à Manhasset, dans l’Etat de New York, en présence des Etats voisins, l’Algérie et la Mauritanie.

– Août 2007 : Deuxième session de pourparlers dans le même format qu’en juin.

– Septembre 2007 : Peter Van Walsum démissionne après avoir été récusé par l’Algérie et le Polisario. Il avait déclaré que l’Indépendance du Sahara est une option irréaliste

– Janvier et mars 2008 : Troisième et quatrième session de pourparlers de Manhasset.

– Janvier 2009 : Nomination de Christopher Ross comme envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies

– Août 2009 : Le Maroc participe aux 1er pourparlers informels entre le Maroc et le Polisario, organisés par Christopher Ross, envoyé personnel de Ban Ki-Moon, à Dürnstein, en Autriche.

– Février 2010 : Lors des 2e pourparlers informels entre le Maroc et le Polisario, tenus à Armonk (New York), le Maroc a souligné la pleine conformité de l’initiative marocaine d’autonomie à la légalité internationale.

– Janvier 2011 : Lors de la 5e réunion informelle, le Maroc a présenté plusieurs idées concrètes pour accélérer le rythme des négociations sur le Sahara.

– Novembre 2010 : Lors des 3e pourparlers informels à Manhasset (New York), le Maroc a souligné la nécessité de donner une nouvelle dynamique et un élan qualitatif aux négociations.

– Décembre 2010 : Lors des 4e pourparlers informels sur le Sahara à Manhasset (New York), le Maroc a présenté des preuves démentant la propagande entretenue à l’occasion du démantèlement du camp de Gdeim Izik, près de Laâyoune.

– Mars 2011 : Lors du 6e round des pourparlers informels à Malte, le Maroc fait part de son «extrême déception et de sa forte interrogation» face au retrait par le Polisario de l’examen de la question des droits de l’homme, qu’il a, lui-même, introduite lors du dernier round.

– Juin 2011 : 7e round des négociations informelles entre le Maroc, d’une part, et le Polisario et l’Algérie, d’autre part, tenues à Manhasset.

– 21 juillet 2011 : Tenue du 8e round des négociations informelles à Manhasset. Le Maroc a souligné qu’il importe de donner la chance à l’approche novatrice des Nations Unies.

– Mars 2012 : Tenue du 9e round des pourparlers informels sur le Sahara, sous l’égide des Nations Unies, à Manhasset, dans la banlieue de New York.

– Mai 2012 : Le Maroc retire sa confiance à l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross.