Champions de la longévité parlementaire

Champions de la longévité parlementaire

Abdelaziz El Ouazzani
Au Parlement depuis 1963

Date de naissance : 1929
Parti : RNI
Circonscription : Al Hoceima

Député le plus ancien du Parlement, agriculteur de son état, Abdelaziz El Ouazzani aura été de toutes les législatures. Depuis le premier Parlement de 1963, il a toujours représenté sa région, à  El Hoceima. «Il fait office de chef de clan. Personne ne songerait à  le détrôner», s’exclame un ancien député du RNI.
Depuis 1963, il n’a pas quitté l’hémicycle, réservant sa place à  chaque rendez-vous électoral. Membre de la commission des secteurs sociaux et des affaires islamiques,
ce patriarche rifain souffre de nombreux problèmes de santé qui l’ont obligé à  se retirer de la vie politique il y a environ
un an.

Ali Kayouh
Au Parlement depuis 1977

Date de naissance : 1930
Parti : Istiqlal
Circonscription : Taroudant-Sud jusqu’en août 2006 (depuis, membre de la Chambre des conseillers)

Il en a encore pour neuf ans à  la Chambre des conseillers ! Ce chanceux n’est autre qu’Ali Kayouh, «El Haj» pour ceux qui le connaissent bien, et ils sont nombreux. Ce député de Taroudant-Sud, région dont il est notable et richissime exploitant agricole, siège en effet au Parlement marocain
depuis 1977. Il a remporté haut la main toutes les échéances électorales législatives organisées depuis : 1984, 1993, 1997 et 2002.
Après une trentaine d’années sous la coupole et sous différentes couleurs, notamment le PND et même en tant que SAP (Sans appartenance politique), El Haj Kayouh a présenté sa démission de son poste de député à  la première Chambre, pour se présenter aux élections du tiers sortant
de la Chambre des conseillers organisées le
8 septembre 2006. Placé en tête de liste après avoir également renoncé à  un nouveau mandat à  la Chambre d’agriculture d’Agadir, il n’a eu aucun mal à  le remporter sous les couleurs de l’Istiqlal.

Abdelouahed Radi
Au Parlement depuis 1963

Date de naissance : 4 janvier 1935
Parti : USFP
Circonscription : Gharb-Cherarda-Béni-Hsen

Si quelqu’un connaà®t très bien notre Parlement, c’est bien Abdelouahed Radi, non seulement en sa qualité de président de la première Chambre, pour deux législatures, mais surtout en tant qu’élu dans tous les Parlements marocains depuis l’Indépendance. Radi a été élu député pour la première fois à  l’âge de 28 ans, lors des élections de 1963.
En 1970, il ne prend pas part aux élections, à  l’époque boycottées par l’UNFP et l’Istiqlal.
Ce n’est qu’en 1977 que ce riche propriétaire terrien revient à  l’hémicycle en tant que député USFP de Laksibia, près de Sidi Slimane (il en est le président du conseil communal depuis 1983). Depuis, l’homme de gauche a gravi les échelons pour atteindre,
en 1997, la présidence de la Chambre
des représentants.

Abderrazak Afilal
Au Parlement depuis 1977

Date de naissance : 1er juillet 1929
Parti : Istiqlal
Circonscription : Ain Sebaâ-Hay-Mohammadi

Abderrazak Afilal a toujours eu un siège réservé pour lui au sein du Parlement. Depuis 1977, ce syndicaliste n’a raté aucune échéance électorale.
Depuis les années 60, M. Afilal a été secrétaire général de l’Union générale des travailleurs marocains (UGTM), jusqu’en 2005 o๠plusieurs ténors du syndicat se sont soulevés contre sa gestion des affaires de la centrale. Il s’en est suivi un long feuilleton de démission et contre-démission qui a provoqué force remous, aussi bien au sein de l’UGTM que du Parti de l’Istiqlal o๠il est membre du bureau politique. Ses nombreuses années de députation ne lui ont pourtant pas épargné des poursuites judiciaires dans différentes affaires liées à  sa gestion de la commune de Aà¯n Sebaâ.
Malgré ses tribulations politico-judiciaires,
il bénéficie toujours du soutien de bon nombre de syndicalistes de l’UGTM.

Mohamed El Yazghi
Au Parlement depuis 1977

Date de naissance : 28 septembre 1935
Parti : USFP
Circonscription : Rabat Al Mohit

L’actuel ministre de l’aménagement du territoire, premier secrétaire de son parti, est un vieux routier de la politique. Il a fait son entrée au Parlement en 1977 en tant que député de Kénitra. M. El Yazghi a par la suite été réélu en 1984, 1993, 1997 et 2002. Journaliste, directeur de journaux, plusieurs fois ministre, Mohamed El Yazghi est premier secrétaire de l’USFP depuis 2003.

Mohammed Saâd El Alami
Au Parlement depuis 1977, conseiller depuis 1997

Date de naissance : 10 avril 1948
Parti : Istiqlal
Circonscription : Tanger-Tétouan (collège des collectivités locales)

Entre l’action parlementaire et Mohamed Saâd El Alami, l’histoire d’amour a débuté le 3 juin 1977, jour de sa première élection au Parlement. Depuis, M. El Alami n’a plus quitté cette institution. Réélu en 1984 puis en 1993, il change son terrain de bataille en 1997, date de son élection à  la Chambre des conseillers. Aux élections de septembre 2000, il y conserve son siège. Et pour couronner cette belle histoire, l’istiqlalien a été nommé en 2002 ministre des relations avec le Parlement.