Akhannouch appelle les ingénieurs à s’engager en masse dans la politique

Le président du RNI a appelé, samedi à Tanger, les ingénieurs et les jeunes en général à s’intéresser et à s’engager en masse dans la politique.

S’exprimait devant près de 1.100 ingénieurs RNIstes lors des 1ères Assises des ingénieurs du parti, il a souligné que « la politique doit être conçue comme un moyens de donner le meilleur de soi-même pour apporter sa pierre à l’édifice, et contribuer à l’avancement du Maroc.

Dans une déclaration à la presse, M. Akhannouch a souligné l’importance de cette réunion « de qualité » avec ces ingénieurs, « dont 95 à 96% adhèrent pour la première fois à un parti politique », soulignant que l’ingénieur est capable « d’aider le politique à prendre les décisions stratégiques ».

Cette réunion est une première d’une série de rencontres avec d’autres catégories socio-professionnelles à travers le Royaume, a révélé M. Akhannouch.

Pour sa part, Ahmed Houari, président du corps des ingénieurs du RNI, s’est félicité de l’ouverture de son parti sur cette frange de la société « qui a toujours été en dehors du jeu politique, mais qui est en mesure de donner beaucoup pour le développement du pays ».

M. Houari a souligné que le RNI « a entrepris une expérience unique d’encadrement de l’ingénieur (…) qui dépasse la simple organisation formelle pour atteindre une intégration effective visant à relever les défis avec sérieux ».

Les travaux de ces assises se déclinent en deux panels axés sur l’Ingénieur et la politique et l’Ingénieur et le modèle de développement. Ces panels seront animés par des militants et des cadres du parti, notamment Rachid Talbi Alami, Mohamed Aujjar et Amina Benkhadra, ainsi que les présidents des corps des Ingénieurs du RNI en France et en Allemagne.