2007 Daba livre ses comptes

Un excédent de 35 000 DH dégagé entre les ressources et les dépenses.
Il sera redistribué à  d’autres associations sous forme de dons.

Une somme de 12179409,64 dirhams ! C’est, au centime près, ce qu’a dépensé l’Association 2007 Daba au cours de son existence. Lundi 22 octobre à  Casablanca, les responsables de l’association ont tenu à  présenter les comptes en public et jusqu’au moindre détail. Arrêtés au 30 septembre, ces derniers font état de ressources de l’ordre de 12214741, 61 DH dont 6,65 MDH au titre du sponsoring, en contrepartie d’insertions publicitaires dans les publications de l’association, et 4,49 MDH de subventions d’organismes internationaux tels que le National democratic institute (NDI), l’Union européenne ou le Pnud. Le reste des financements provient des contributions des membres de l’association eux-mêmes et de Shems, l’agence de publicité du président de l’association, Nourredine Ayouche.

Côté dépenses, l’association aura déboursé 12179409,64 DH. Les principaux postes de dépense auront été le Guide du citoyen et autres brochures (29%), les caravanes (26%), les frais généraux (11%), la production de capsules et de spot TV (10%), les études et sondages (5%), les flyers et leur distribution (4%).

Le léger excédent – environ 35 300 DH – ainsi dégagé fera l’objet d’un don au profit d’une association caritative dès la fin de l’activité de l’association. Idem pour le mobilier et le matériel de l’association qui ont été cédés gratuitement aux associations Insaf, Bayti et à  l’Association marocaine des handicapés (AMH).

Lancée le 18 septembre 2006 avec pour objectifs de réconcilier les Marocains avec la politique, d’encourager la participation au vote et d’encourager les éventuelles vocations politiques, l’Association 2007 Daba avait axé ses activités autour de quatre cibles : les jeunes et les ONG, les élites intellectuelles et économiques, les femmes et enfin les partis politiques eux-mêmes, multipliant rencontres et formations, guides et publicités, sans oublier les multiples caravanes et concerts. Pour sa seule commission «jeunes», l’association annonce ainsi avoir formé pas moins de 800 animateurs associatifs, organisé 15 conférences dans des grandes écoles et universités, touché 500000 jeunes à  travers ses «caravanes de la citoyenneté» et attiré 170000 autres via ses concerts, sans oublier les quelque trois millions de flyers distribués.

Malgré cette mobilisation sans précédent, les résultats n’ont pas toujours été au rendez-vous ou ne sont pas toujours quantifiables, aussi bien au niveau des jeunes que des femmes. L’on pourra tout de même mettre à  l’actif de l’association la présentation, pour la première fois cette année, de programmes électoraux précis et chiffrés et ce, essentiellement chez les principales formations de la scène politique marocaine.