Société Générale Maroc crée une filiale dédiée à  la R&D

Société Générale Africa Technologies & Services se chargera de développer les produits et les outils de gestion des risques de la SGMA. Le lancement devrait s’effectuer avec une équipe de 15 ingénieurs qui doublera d’ici 2015. La société ne devrait pas générer de chiffre d’affaires au début de son activité.

Le groupe Société Générale Maroc vient de créer une nouvelle filiale pour la recherche et le développement dans le trading et la gestion des produits financiers, portant ainsi le nombre de ses filiales à 15. Baptisée Société Générale Africa Technologies & Services (SGAT&S), cette société qui a obtenu le statut CFC, a pour objectif de développer pour le compte de la banque de financement et d’investissement, des logiciels, des produits financiers ainsi que des outils de gestion des risques, et ce, sur l’ensemble des classes d’actifs et des produits du marché. Plus concrètement, elle se chargera d’étudier les risques relatifs à la banque ou à un client donné en se basant sur des critères d’analyse bien précis. Elle a pour mission également d’améliorer les pratiques de pricing d’un produit financier. Tout cela devrait se réaliser grâce à une composante informatique performante et développée.

Au début de l’activité, SGAT&S devrait se concentrer sur les produits de taux et d’actions, tout en ambitionnant dans le futur d’améliorer les méthodes de gestion des produits imbriqués. D’ailleurs, la création de cette filiale répond notamment aux besoins croissants en matière de recherche et développement pour les activités de marché. Elle va ainsi de pair avec l’évolution des marchés financiers sur le plan mondial aussi bien en termes de réglementation que d’augmentation des indicateurs d’analyse.

Il faut noter que la filiale ne devrait pas dégager de chiffre d’affaires au départ puisque son activité, tournée essentiellement vers des prestations de services, s’articule autour de l’amélioration des outils de la banque de financement et d’investissement tant au Maroc qu’à l’international. Pour faire tourner la machine, la société devrait recruter des ingénieurs qualifiés, lauréats des écoles d’ingénieurs marocaines. Elle sera composée dès son lancement d’une équipe de 15 ingénieurs avec comme objectif d’atteindre 30 ingénieurs d’ici l’année prochaine, en misant essentiellement sur des partenariats avec des écoles tels que l’EMI ou l’ENSIAS. Ces ingénieurs devraient bénéficier de formation dans des établissements partenaires de la filiale ainsi que de formations complémentaires au siège de la maison mère à Paris. Cette équipe vient enrichir le dispositif de recherche et développement pour les activités de marchés de la maison mère, composé d’équipes basées à Paris, Londres, New York et Hong-Kong.

Signalons enfin que le groupe Société Générale occupe la 3e place mondiale dans le trading exotique avec tout ce qui se rapporte à l’innovation, la structuration des produits financiers ainsi que les produits dérivés.