La valeur connaît un passage à  vide mais conserve de très bonnes perspectives

Involys, Brasseries du Maroc, Nexans… Les variations de cours illogiques se sont multipliées sur le marché boursier ces dernières semaines. Mais s’il y en avait une à retenir comme étant la plus incompréhensible, ce serait bien celle du titre Afriquia Gaz. L’action du distributeur gazier a en effet cédé 5,19% de sa valeur du 29 octobre au 4 décembre courant, passant d’un cours de 1 445 DH à 1 370 DH.
Cela alors qu’à fin juin 2009, la société affiche un résultat net en appréciation de 9,7%, à 150 MDH, induisant une marge nette en progression appréciable, puisqu’elle passe à 10,8% contre 8,4% à la même période de l’année passée.
Les bonnes perspectives de la société tranchent également avec la tendance baissière de son titre en Bourse. Afriquia Gaz prend en effet les devants par rapport à la prochaine libéralisation du marché du butane, en l’occurrence sur le segment des importations, à travers l’élargissement de ses capacités de stockage et d’emplissage. Dans ce sillage, le distributeur est en cours de réalisation, en partenariat avec le Groupe Bicha, du plus important centre emplisseur d’Afrique d’une capacité de 120 000 tonnes par an. De même, la société a inauguré le 11 décembre courant un nouveau site de stockage de GPL à Jorf Lasfar. D’un investissement de 300 MDH, ce site permettra à Afriquia Gaz de porter sa capacité de stockage de 1 500 tonnes pour le propane et de 14 000 tonnes pour le butane à 4 000 tonnes et à 20 000 tonnes respectivement. Par ailleurs, la société ambitionne de se développer à plus long terme sur le créneau du Gaz Naturel Liquéfié, à fort potentiel non encore exploité.
D’ici là, les analystes de BMCE Capital Bourse escomptent pour le société une capacité bénéficiaire en amélioration de 4,8%, à 273,7 MDH pour l’exercice courant. Sachant qu’en 2010, les revenus de la société devraient s’inscrire en hausse de 5,5%, à 2 824 MDH, pour un résultat net de 293,0 MDH (+7,0%).
La même BMCE Capital Bourse, même si elle s’est abstenue de toute recommandation sur le titre Afriquia Gaz suite à la publication de ses résultats semestriels, reconnaît l’attrait du titre. La société de Bourse a même consacré récemment  une volumineuse note à la valeur pour aboutir au final à une recommandation de l’accumuler dans les portefeuilles. Le cours cible de 1 505 DH, fixé alors pour le titre, laisse apparaître un actuel potentiel de croissance de près de 10% (à considérer le cours de 1 370 DH observé le 14 décembre).
Par ailleurs, l’argumentaire des analystes de BMCE met en avant plusieurs forces qui soutiennent fondamentalement le titre Afriquia, «une des sociétés les mieux préparées à la libéralisation du secteur du butane au vu des investissements mobilisés pour l’expansion des capacités de stockage», à leur sens.