Focus de la semaine du 26/07/2010

Ennakl : 23,5% de performance en six séances de cotation

Le distributeur automobile tunisien Ennakl a bien démarré son parcours à la Bourse de Casablanca. Inscrit à la cote le 12 juillet au prix de 64,22 DH, son titre a été comme prévu réservé à la hausse pendant sa première séance de cotation, avant d’enchaîner quatre séances de hausse. Son cours a atteint, le 16 juillet, 86 DH, soit une performance maximale de près de 34%. La valeur est toutefois entrée dans une période de correction de deux jours pour atteindre un cours de 79,30 DH. Sa performance au 20 juillet s’établit donc à 23,5%.

DAT : un taux moyen de 3,42% sur six mois et de 3,63% sur douze mois en juin

La rémunération des dépôts à terme (DAT) a évolué en ordre dispersé durant le mois de juin. Le taux moyen pondéré des placements sur six mois a en effet augmenté de 17 points de base par rapport au mois de mai, s’établissant à 3,42%. En revanche, la rémunération moyenne des DAT sur douze mois a enregistré une légère baisse de 2 points de base pour s’établir à 3,63%.

Le décret sur les programmes de rachat d’actions enfin mis à jour

La réglementation des programmes de rachat d’actions en vue de régulariser le marché vient enfin d’être mise à jour. Le décret n° 2-02-556 du 24 février 2003 encadrant cette activité vient en effet d’être complété par un nouveau décret qui date du 30 juin 2010. Ce dernier ajoute et modifie plusieurs articles de l’ancienne législation.
Ainsi, dans le premier article du décret, l’objet des programmes de rachat a été clairement redéfini. «Les interventions des sociétés anonymes qui rachètent leurs actions en Bourse en vue de régulariser le marché doivent se limiter à l’objectif unique de régularisation du cours des titres et respecter les règles de bon fonctionnement du marché boursier», précise le nouveau texte. Il ajoute que «ces sociétés doivent respecter les modalités d’intervention sur le marché fixées par circulaire du Conseil déontologique des valeurs mobilières». Le deuxième article du nouveau décret oblige pour sa part les sociétés cotées à confier l’exécution de leurs programmes de rachat à des sociétés de Bourse. «Chaque société ne peut désigner plus d’une société de Bourse pour l’exécution de son programme», rajoute le texte.
Quant aux deux derniers articles du nouveau décret, ils viennent modifier deux dispositions de l’ancienne réglementation. Le première fixe les modalités de publication des notices d’information relatives aux programmes de rachat des sociétés cotées, notamment le nombre et l’identité des journaux d’annonces légales à retenir. Le second article oblige pour sa part la société gestionnaire de la Bourse de Casablanca de tenir informé le CDVM de tout agissement d’une société cotée, pendant l’exécution de son programme de rachat, de nature à entraver le bon fonctionnement du marché boursier.

Changement de mode de cotation : onze nouvelles sociétés cotées en continu

La Bourse de Casablanca vient d’actualiser le mode de cotation des sociétés cotées, sur la base des statistiques du premier semestre 2010. Dix valeurs ont changé de mode de cotation, en passant du multifixing au continu. Il s’agit d’Afriquia Gaz, Cosumar, Eqdom, Fertima, Lesieur, Maghrebail, Maghreb Oxygène, Nexans Maroc, SCE et Sofac. Par ailleurs, la société tunisienne Ennakl, introduite en Bourse le 12 juillet dernier, a également rejoint le groupe de cotation en continu.