Drame d’Imlil : voici la déclaration du chef du BCIJ, diffusée par Euronews

Dans une vidéo diffusée par la chaîne youtube de « Euronews », le Directeur du BCIJ, Abdelhak Khiyam revient sur le meurtre de deux jeunes randonneuses scandinaves au Maroc.

 » Un jour, ils se sont mis d’accord, sous l’influence de leur émir, pour mener une action terroriste à l’intérieur du royaume, visant que ce soient les services de sécurité ou des étrangers se trouvant au Maroc dans un cadre de tourisme « , explique le directeur du Bureau central d’investigations judiciaires.

« L’émir » en question, le chef de la cellule démantelée, avait purgé une peine pour avoir tenté de rejoindre l’Etat islamique en 2014. C’est lui, Abdessamad Ejjoud, qui avec deux autres hommes aurait poignardé, égorgé et décapité les deux jeunes femmes alors qu’elles campaient au pied du Mont Toubkal, dans le sud du Maroc.

Leurs corps ont été découverts sur un site isolé du Haut-Atlas, dans un secteur prisé des amateurs de marche.

Une vidéo montrant les quatre suspects directs prêter allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi, le chef du groupe Etat islamique (EI), a par la suite été authentifiée par les autorités. Elle avait été tournée une semaine avant le meurtre, selon le procureur de Rabat.

L’affaire a suscité un vive émotion en Norvège, au Danemark mais aussi au Maroc.