Sponsoring sportif : Trois questions à Mounir Jazouli, Président du Groupement des annonceurs du Maroc (GAM)

Mounir Jazouli : «Il est difficile de connaître exactement la taille du marché du sponsoring».

La Vie éco : Peut-on connaître ce que pèse réellement le marché du sponsoring ?
Comme la plupart des contrats restent confidentiels et à cause de la concurrence, on ne peut pas espérer que les contractants dévoilent les montants. De plus, il existe une multitude de petits contrats et d’arrangements inconnus. Il est donc difficile de connaître de manière exacte la taille du marché global du sponsoring.

Qu’est-ce qui caractérise actuellement le sponsoring sportif au Maroc ?
Nous constatons que les annonceurs commencent à revenir en masse vers le sport et le sponsoring sportif. Cela est lié à plusieurs facteurs, dont, en premier, la dynamique que connaît le football marocain actuellement, surtout avec le retour en force des équipes nationales et des équipes locales aux compétitions continentales. Il y a aussi les efforts entrepris par la Ligue et la FRMF pour instaurer plus de transparence et de professionnalisme dans le foot national. Ces efforts donnent des gages de confiance aux annonceurs et aux marques souhaitant s’engager dans le sponsoring sportif. Ensuite, il y a le retour de l’audience, aussi bien au niveau des stades qu’au niveau de la transmission audiovisuelle.

Quel intérêt revêtent les courses en ville en tant que vecteur événementiel ?
Les courses en ville, en tant qu’événements, se sont transformés en marques, avec des valeurs et un environnement particulier, d’où la volonté des sponsors à leur associer leur image. Le but est de renforcer davantage leurs valeurs. La force de ces événements qui durent depuis très longtemps est leur histoire, leur capacité à attirer les médias nationaux et internationaux et à se développer en permanence. C’est ce que cherchent les marques commerciales. Par contre, les événements qui démarrent ont du mal à trouver des sponsors. Il faut que l’approche de ces derniers soit originale, qu’ils soient consistants et qu’ils arrivent à se différencier des autres événements connus.