CAN 2019 (U23) : le Maroc bat la RDC… Sur tapis vert

La CAF vient d’annoncer la décision de sa commission disciplinaire : la RDC, vainqueur des lionceaux au 2e tour des éliminatoires de la CAN 2019 (U23) sur le terrain, a été disqualifiée sur tapis vert. Les détails.

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) vient d’annoncer une décision tant espérée de la Confédération Africaine de Football (CAF). L’instance suprême du football africaine a évincé la sélection de la République Démocratique du Congo des éliminatoires de la CAN U23.

En vertu de cette décision, les Lionceaux de l’Atlas, disqualifiés auparavant par les congolais sur le terrain au 2e tour des éliminatoires continentales, remplaceront ces derniers dans le dernier tour qualificatif. Ils affronteront ainsi le Mali en juin prochain et essayeront de décrocher une place en phase finale qui se déroulera cet été en Egypte.

Un communiqué officiel de la FRMF révèle qu’elle a reçu ce mercredi 24 avril, un courrier de la CAF, en relation avec la réserve technique déposée en mars dernier contre un joueur congolais, Arsène Zola. Il était suspecté d’être âgé de plus de 23 ans, ne répondant pas ainsi aux critères de sélection. Plusieurs dates de naissance de ce joueur circulent, dont l’une, objet de la controverse, indique qu’il est né le 23 février 1996. Il serait même entré sur le territoire marocain avec un passeport qui comporte cette date de naissance, selon le dossier remis à la CAF par la FRMF.

La réponse de la CAF a également inclut la décision de suspendre la fédération congolaise pour une édition supplémentaire de la même compétition.