Hystérie dans un collège à Casablanca : les explications de la Direction provinciale de l’Éducation nationale

La séquence d’hystérie collective filmée dans un collège, à Casablanca, est « sans rapport avec la consommation de stupéfiant », a affirmé, mercredi 13 février 2019, la Direction provinciale de l’Éducation nationale de Fida-Derb Sultan, dont relève ledit collège.

Après l’examen des neuf filles paraissant dans la vidéo par une médecin spécialisée, « il s’est avéré qu’elles ne souffrent d’aucune maladie et ne présentent aucune trace de consommation d’un quelconque stupéfiant », a précisé la Direction dans un communiqué, suite à la large diffusion de cet enregistrement dans la presse digitale et les réseaux sociaux.

Les jeunes filles, qui étudient au collège Al-Imam Al-Kastalani, ont été raccompagnées par leurs parents après leur sortie de cette crise d’hystérie et ont pu reprendre les cours « normalement » dans l’après-midi du même jour de l’incident, survenu lundi dernier, relate la même source.

« Les filles en question sont des élèves brillantes et assidues et ont obtenu des résultats encourageants au cours du premier semestre », a précisé la même source, faisant part de son souci de mettre l’opération d’apprentissage à l’abri de toutes les influences négatives.

Concernant les circonstances de l’incident, la même source a expliqué que l’une des élèves a commencé à pleurer entraînant avec elle ses camarades, rappelant que des cas similaires ont été enregistrés dans d’autres régions du royaume.

(Avec MAP)