Début à Aït Melloul de la 5ème édition de l’Université dans les prisons

La 5ème édition de l’Université dans les prisons, organisée par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion, a débuté mercredi 26 septembre 2018 dans la prison locale Aït Melloul-2, sous le signe « Renforcement du potentiel créatif des détenus : un moyen de réinsertion ».

Cet événement de deux jours, prévoit des conférences et des activités à caractère culturel, éducatif et récréatif, animées par des experts nationaux et internationaux dans le domaine de la réinsertion, des artistes et des associatifs, au profit de plus de 200 pensionnaires.

Dans son intervention, le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laâraj, a indiqué que son département a installé 32 bibliothèques dans les prisons de neuf régions du Royaume.

Pour sa part, le Délégué général à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion, Mohamed Salah Tamek, a indiqué que ce programme vise à promouvoir le potentiel intellectuel des détenus et à stimuler leur créativité.

Lors de cette cérémonie d’ouverture, deux conventions de partenariat ont été signées, l’une entre la DGAPR, le ministère de la Culture et de la communication ainsi que la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus. L’autre, entre la Délégation et l’université Ibn Zohr d’Agadir.

A noter que la programmation de cette « Université des prisons » prévoit, des conférences sur les thèmes comme « La créativité dans les prisons : Expériences internationales », « La créativité et la citoyenneté » ou encore « La culture, un droit pour le détenu », outre des ateliers de peinture, de calligraphie, de littérature et de poésie. En clôture, les meilleures créations artisanales des détenus seront primées.

(Avec MAP)