CNDH : « L’état de santé de Nasser Zefzafi ne suscite aucune inquiétude »

Les examens médicaux subis par Nasser Zefzafi, dans le cadre d’une enquête menée par une équipe mandatée par le Conseil national des droits de l’homme (CNDH), montrent que son état de santé « ne suscite aucune inquiétude ».

Dans un communiqué publié jeudi 31 janvier 2019, le CNDH indique que « suite aux informations rapportées par certains médias sur l’état de santé de Nasser Zefzafi, détenu à la prison locale de Ain Sebaa 1 à Casablanca, le CNDH affirme avoir dépêché, sur une décision de la présidente du Conseil, une délégation composée de trois personnes, dont un médecin légiste, pour s’informer de son état de santé et de son dossier médical ».

« La délégation du CNDH s’est rendue à ladite prison où elle a eu des rencontres avec l’administration de l’établissement pénitentiaire, avec M. Zefzafi ainsi qu’avec les deux médecins de la prison », précise la même source, ajoutant qu’elle « a examiné le détenu, pris connaissance de son dossier médical et consulté les enregistrements de ce qui s’est passé le samedi 26 janvier 2019 ».

La délégation a élaboré un rapport sur cette visite, auquel est jointe une annexe détaillée sur l’état de santé de M. Zefzafi, ajoute le communiqué, notant que ce dernier a subi, le 26 janvier 2019, trois examens radiologiques et sept examens médicaux de différentes spécialités, réalisés par des médecins spécialistes du CHU Ibn Rochd de Casablanca.

Le rapport du médecin légiste mandaté par le CNDH révèle que l’état de santé de Nasser Zefzafi ne suscite aucune inquiétude et recommande à l’administration de la prison de procéder à des examens complémentaires.

A souligner que le CNDH, qui suit les différentes phases du procès, publiera son rapport avec ses observations, après le prononcé du verdict par la Cour d’appel de Casablanca.

(Avec MAP)