Casablanca : une nouvelle zone industrielle verra le jour à Sidi Bernoussi

Deux conventions ont été signées, ce lundi 15 Avril à Casablanca. La première porte sur la création de la zone industrielle « Ahl Loughlam », dans la préfecture des arrondissements Sidi Bernousi. La seconde, concerne l’amélioration des services en milieu rural au niveau de la région de Casablanca-Settat.

110 millions de DH pour une nouvelle zone industrielle « Ahl Loughlam » à Sidi Bernoussi

En vertu du premier accord, signé par la wilaya de la région de Casablanca- Settat, la région de Casablanca-Settat, la préfecture des arrondissements Sidi Bernoussi, la Fédération marocaine de l’industrie de cuir et le Groupe Al Omrane, la zone industrielle « Ahl Loughlam » sera créée au profit des entreprises opérant dans le secteur des industries de cuir avec la possibilité d’y installer également d’autres types d’entreprises.

Ce projet, qui sera achevé dans 18 mois à compter du début du second semestre de 2019, sera réalisé sur une superficie de 10 hectares. Il prévoit l’aménagement de 93 lots d’une superficie allant de 500 à 1 021 m2.

La région a alloué un montant global de 110 millions de dirhams pour l’acquisition des terrains, la mise à niveau de la zone et la construction de 20 bâtiments industriels.

471 millions de dirhams pour l’eau potable

Signée par la wilaya, la région et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), la deuxième convention devrait permettre à 99% de la population rurale de la région d’accéder à l’eau potable, à l’horizon 2023.

Doté d’une enveloppe budgétaire de 471 millions de dirhams, ce projet concerne plusieurs communes dans les provinces de Settat, Berchid, El Jadida, Bensliman, Sidi Bennour ainsi que plusieurs autres communes dans la préfecture de Mohammedia.

Ce projet sera réalisé dans le cadre d’un programme initial (2019/2021). Il sera doté d’une enveloppe budgétaire de 185 MDH, dont 135 millions affectés par la région. Le projet profitera à 24 communes dans 6 provinces et bénéficiera à 87 700 personnes.

Il sera achevé dans le cadre d’un programme complémentaire (2021/2023), doté d’une enveloppe budgétaire de 278 millions de dirhams, et concerne 17 communes dans les provinces de Berechid et de Settat (112.900 personnes).

Deux autres conventions ont été signées, à cette occasion, relative respectivement à un compromis de ventre entre la région et Al Omran et la mise en œuvre des accords signés.

(Avec MAP)