Anarchie au centre d’immatriculation de Hay Hassani : les usagers en colère (Photos)

Ce vendredi 10 mai, nous nous sommes rendus au centre d’immatriculation Sud de Casablanca (Hay Hassani). Nous avons été surpris de constater que, malgré le fait que cette administration est censée respecter l’horaire continu, ses portes ont été fermées à partir de 12H et pendant presque deux heures provoquant l’ire des usagers, mis dehors pour que les fonctionnaires puissent accomplir la prière du Dohr à la mosquée.

Ce vendredi 10 avril, désordre, incompréhension et colère au Centre d’immatriculation, relevant du ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, à Hay Hassani, au Sud de Casablanca.

Grilles fermées à midi
La porte principale ouverte à 13H45, mais à minima

Ces citoyens, venus déposer ou retirer leurs documents, étaient tous furieux, en ce premier vendredi de Ramadan. Ils disent « avoir beaucoup attendu ». Quoi, au juste ? Le retour des agents administratifs de la prière du vendredi. La porte d’entrée a été tout simplement fermée à partir de midi. Les usagers ont été interdits d’accès à cette administration publique pendant plus de deux heures pendant les horaires de travail. Notons que l’appel à la prière est à 12h 32. « Autant décréter le vendredi après-midi congé, au moins, on sera avertis », déplore un autre usager, très en colère.

Les agents de sécurité font la loi 

Le temps coule et l’affluence des citoyens augmente. Tandis que des personnes arrivent en courant pour tenter de franchir la porte principale de l’administration, d’autres se sont contentés de rester à l’extérieur, résignés, sous le regard indifférent des agents de sécurité, intraitables.

« C’est la guerre à l’intérieur. J’ai bataillé pour te ramener ton document », dit un agent de sécurité à une personne, en lui passant le document, avant de récupérer le dossier d’une autre personne, sous nos regards.

La porte principale a été encore fermée à 14H30.

Comme nous l’avons constaté, c’était le cas également pour un automobiliste qui, sans descendre de sa voiture, a pu récupérer ce dont il avait besoin. Et ce, contrairement à beaucoup d’autres citoyens, dont certains sont venus « de loin.

Escalader le mur 

Alors que les portes doivent rester ouvertes jusqu’à 15h, selon les horaires du mois sacré, celles du service d’immatriculation de Hay Hassani ont été fermées définitivement pour la journée à 14H30. « On m’a demandé de légaliser un document, je l’ai fait et je suis revenu », a expliqué, vainement, un citoyen à un agent de sécurité, en le priant de le laisser entrer pour finaliser ses démarches.

Des citoyens voulant accéder à l’administration.

Face au refus des agents de sécurité d’ouvrir la porte, des citoyens ont tenté d’escalader le mur. En même temps, alors que la porte principale a été fermée, une autre, secondaire, était ouverte… mais que pour « les privilégiés »…

Un jeune escaladant le mur de l’administration