Aïd Al Adha : Des dépenses annexes sont à prévoir

Il faut compter en moyenne 1500 DH pour l’achat des aliments, des ustensiles de cuisine et autres produits.

Le budget des ménages est mis à rude épreuve en cette période. L’Aid est particulièrement consommateur en frais. Mis à part le budget affecté au mouton, plusieurs dépenses sont à rajouter au rituel du sacrifice. Elles vont de la prestation du boucher aux produits alimentaires et ustensiles des grillades et autres. En tout, il faut prévoir près de 1500 DH supplémentaires, hors prix de la bête.

Avant même le jour J, les ménages commencent à mettre la main à la poche. En effet, ils sont nombreux à confier leur mouton au vendeur même ou aux propriétaires de garages aménagés spécialement à l’occasion, moyennant 20 DH pour chaque journée, en plus du même montant pour assurer sa nourriture (paille ou foin). En parallèle, certaines familles rénovent leur matériel, à savoir les piques-brochettes à un prix moyen de 100 DH, le grill viande dont le prix varie entre 60 et 100 DH, le barbecue dont le prix se situe entre 60 DH pour les traditionnels, 600 DH pour l’électrique; cela en plus des couteaux, de la hache… Il y en a beaucoup qui préférent aiguiser les anciens à un prix de 10 DH pour un couteau et 15 DH pour une hache.

Comme la viande de l’Aid est destinée surtout aux grillades, les ménages s’approvisionnent en charbon en grande quantité à 35 DH le sachet de 5 kg. Les épices, le thé, les bouquets de menthe sont également indispensables. Alors que le budget alloué aux épices est compris entre 100 et 150 DH, celui qui concerne le thé et la menthe est en moyenne de 100 pour le 1er et 15 DH pour le second. A cela, il faut ajouter les fruits et légumes, et les boissons gazeuses avec un budget de 300 DH en moyenne.

Par ailleurs, le jour de l’Aid, le boucher chargé de l’abattage demande un montant moyen de 200 DH. Il faut également prévoir 30 à 50 DH en moyenne pour carboniser la tête et les pattes du mouton en vue de les débarrasser de leurs poils. Le découpage de la bête, qui intervient souvent le lendemain de l’Aid, exige un prix allant de 100 à 200 DH selon si elle est livrée à un boucher à domicile, à la boucherie du coin ou aux grandes surfaces.