Médecine/ Prime d’éloignement : Tiznit montre le chemin

Le conseil provincial de Tiznit vient de mettre en place une version améliorée de la fameuse prime d’éloignement, décrétée par le gouvernement El Fassi.

Ce mécanisme instauré à Tiznit s’adresse particulièrement au personnel du ministère de la santé. Un premier groupe de cadres s’est d’ailleurs déjà joint à cette expérience inédite. Concrètement, et selon une convention signée récemment par le conseil provincial (présidé par le RNI), le ministère de la santé et la Fondation Joud pour le développement, des primes matérielles seront versées aux médecins et autres cadres de la santé qui décident de s’installer dans la province, surtout dans les zones éloignées. Il s’agit de primes matérielles allant de 1200 à 2 500 DH pour les médecins généralistes, et de 500 à 1 000 DH pour les infirmiers, selon le degré d’éloignement de la ville de Tiznit.

Le mécanisme prévoit également l’organisation de visites médicales mensuelles aux centres des Cercles d’Anzi et de Tafraout en vue de réaliser des consultations médicales par des médecins spécialistes au profit des habitants. Chaque médecin spécialiste est appelé a effectuer au moins 30 consultations médicales lors de chaque visite, moyennant une prime forfaitaire de 600 DH par visite. Une prime forfaitaire de 300 DH sera, de même, versée aux chauffeurs chargés de les transporter durant chaque visite. L’offre est, bien sûr, ouverte aussi bien aux praticiens du secteur public que du privé. D’autres avantages et commodités sont également prévus pour encourager les médecins à s’installer dans le territoire de la province.