La polyclinique de Rabat certifiée ISO 9001

C’est le premier centre de soins du secteur libéral à  avoir obtenu cette certification.

Lapolyclinique de Rabat, établissement de soins du secteur libéral, est depuis juin 2006 le premier établissement de soins ayant obtenu la certification ISO 9001, version 2000, uniquement valable pour 3 ans, déclare son directeur, le docteur Abdelmajid Saoura. Il ajoute : «Nous sommes le premier établissement de soins expertisé au Maroc et en Afrique, selon les normes internationales en vigueur». Il précise, d’ailleurs avec amertume, qu’aucune banque marocaine n’a voulu accorder un fonds de crédit pour la certification. Cela a coûté à la polyclinique 1 million de DH, pris sur ses fonds propres.

Si nous avons été pionnier au Maroc en matière de certification des établissements de soins relevant du secteur libéral, nous espérons que d’autres cliniques suivront notre exemple, car il y va de la qualité des soins offerts à nos patients, tient à préciser le Dr Abdelmajid Saoura. Mais cela ne peut entrer dans les nouvelles méthodes managériales des médecins s’il n’y a pas de mesures incitatives de l’Etat et des banques.

La compétence des médecins marocains ne fait pas de doute, la conforter par des expertises et par des certifications est le meilleur moyen pour donner au secteur médical libéral la place qu’il mérite dans la carte sanitaire marocaine et l’aura qu’il mérite sur le plan international.

Pour le Dr Saoura, l’obtention de la certification ISO n’était pas une tâche aisée. Elle a nécessité la remise à niveau de tout le plateau technique ainsi que l’implication de tout le personnel, qu’il soit médical, infirmier, technicien ou administratif.

Cela a demandé le recrutement et la mise en place d’une structure complètement nouvelle pour un établissement dont la mission principale est de prodiguer des soins. Il fallait la désignation d’un responsable qualité et l’intégration dans l’organigramme de la polyclinique d’un département qualité.

Mais la tâche la plus ardue est relative à la valorisation des ressources humaines existantes, pour qu’elles puissent travailler en harmonie, pour la satisfaction des deux clients principaux que sont le médecin et le patient.

Depuis, la polyclinique de Rabat dispose d’une liste de processus, de manuels, de modes opératoires administratifs, d’hygiène et de sécurité, des infrastructures de travail et de procédures.
Le succès de tout projet de certification doit impérativement découler d’un engagement vers l’amélioration, précise le Dr Saoura, qui va bientôt mettre son expertise au service d’un pays subsaharien, le Mali, où il va construire la plus grande clinique en Afrique en termes d’infrastructures, de spécialités, de capacité d’accueil et, surtout, respectant les normes de qualité mondialement reconnues.