Sahara : une table ronde en mars et une nouvelle résolution du Conseil de sécurité fin avril

Le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU annonce une 2e table ronde en Suisse à la deuxième quinzaine de mars.

L’envoyé personnel du Secrétaire général des Nations-Unies pour le Sahara, Horst Köhler, compte tenir prochainement une deuxième table ronde avec les parties au conflit. Cette table ronde est prévue au cours de la deuxième quinzaine de mars en Suisse, a précisé récemment Stéphane Dujarric, le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU. Au préalable, l’envoyé personnel Horst Köhler a tenu des consultations bilatérales avec les parties au conflit, a ajouté la même source. C’est ainsi, affirment des sources médiatiques, qu’une délégation marocaine s’est entretenue, fin février, avec l’émissaire onusien à Paris. Le choix du lieu de la rencontre, soulignent les mêmes sources, n’est pas fortuit. Il a été imposé par le Maroc. En fait, explique-t-on, l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU voulait organiser ces rencontres bilatérales à Munich, en marge de la 54e Conférence sur la paix qui s’est déroulée dans cette ville allemande du 15 au 17 février et qui a été consacrée aux conflits au Moyen-Orient. Finalement, l’émissaire onusien a organisé des réunions séparément. Il a rencontré les autres parties à Berlin et la délégation marocaine, un peu plus tard, à Paris.
L’année dernière, il avait tenté, rappelons-le, le même scénario avec les mêmes résultats, puisqu’il a fini par rencontrer la délégation marocaine à Lisbonne et non à Berlin. Cette tentative de «germanisation» du conflit du Sahara n’est pas sans rappeler la triste expérience de Christopher Ross, qui, après plusieurs rounds à Manhasset, a réussi à «américaniser» le conflit, avec les résultats que l’on connaît. Par sa réaction, le Maroc a tenu à rappeler à Horst Köhler sa qualité de fonctionnaire onusien qui agit sous les commandes du Secrétaire général de l’ONU, assure-t-on.

Notons, par ailleurs, que le Conseil de sécurité vient d’annoncer son agenda du mois d’avril qui comporte quatre rendez-vous consacrés au conflit du Sahara. C’est ainsi que le conseil, qui sera présidé par l’Allemagne, entendra, le 1er avril, le chef de la Minurso qui présentera un briefing sur le droit international humanitaire. Le Conseil de sécurité évoquera de nouveau la question de la Minurso, le 9 avril, avant de tenir, le lendemain, une autre rencontre de consultation sur cette mission onusienne. Toujours selon son programme prévisionnel, le 29 avril, le Conseil de sécurité adoptera une nouvelle résolution sur le conflit du Sahara.