Hassan Antara, révoqué définitivement de son poste de président de la commune de Mohammedia

En poste depuis les élections communales de 2015, Hassan Antara faisait l’objet d’une demande de démission présentée par les deux tiers des membres du conseil, soit 37 élus, dont 14 issus de son propre parti le PJD. La justice vient de prononcer aujourd’hui la révocation définitive du président du Conseil communal.

Le tribunal administratif de Casablanca a prononcé, jeudi 6 décembre 2018, la révocation définitive du président du Conseil communal de Mohammedia, Hassan Antara, confirmant la décision de sa destitution prise par la majorité des membres en octobre dernier.

Pour rappel, 37 conseillers (dont 14 issus de son propre parti le PJD) sur les 47 que compte le conseil de la ville avaient voté pour sa destitution à cause de profondes divergences de gestion ayant provoqué la paralysie du conseil.

(Avec MAP)