Conseil national du RNI : Akhannouch appelle les acteurs politiques à bannir le populisme

Le leader du parti de la «colombe» a insisté sur l’impératif de relever le niveau du discours politique, «une responsabilité commune à tous les acteurs politiques».

La séance ordinaire du Conseil national du Rassemblement National des Indépendants s’est tenue ce dimanche 27 janvier à Rabat. Lors de cette session, les rapports politique et financier au titre de 2018 et le projet de budget pour 2019 ont été présentés. De même, les organisations parallèles du parti, récemment créées, ont été approuvées.

Lors de son allocution à cette occasion, Aziz Akhannouch, président du parti, a déclaré que le Maroc est sur une trajectoire positive, surtout grâce à l’impact des grands chantiers de réforme menés sous l’impulsion de SM Mohammed VI.

Cependant, Akhanouch a admis que le chemin à parcourir pour éradiquer la pauvreté, la vulnérabilité et autres problématiques sociales est encore «long et difficile», citant particulièrement la propagation du chômage et la faible performance des secteurs de l’éducation et de la santé. Selon lui, la prochaine étape nécessite de réformer ces secteurs au vu de leur état qui «angoisse» les militants du parti et les Marocains.

Le leader du parti de la «colombe» a insisté sur l’impératif de relever le niveau du discours politique, «une responsabilité commune à tous les acteurs politiques». Ces derniers doivent, selon M.Akhannouch, assumer leurs responsabilités en encadrant les citoyens, et surtout en adoptant un discours «de clarté et de vérité». Il les a également appelés à éviter de verser dans le populisme quand il s’agit des défis sérieux de la nation et qui doivent être traités en urgence.

La journée a été marquée par un hommage à la mémoire de Omar Bouaida, cadre du parti décédé il y a quelques semaines et dont le nom a été attribué à cette session.