Belmokhtar critiqué de tous bords

Rachid Belmokhtar est attaqué de tous bords et même par le chef du gouvernement. Il fait face à une grogne des étudiants-stagiaires des centres de formation qui veulent intégrer la Fonction publique sans passer le concours de rigueur.

Il est attaqué également par les islamistes et autres conservateurs parce qu’il a jugé utile, pour le bien des élèves, d’enseigner les mathématiques et la physique en français dans certaines branches. Ce qui a d’ailleurs suffi pour que Benkirane le malmène, en public, devant les élus de la deuxième Chambre.