Un incendie fait 8 morts à Paris, la thèse criminelle privilégiée

Huit personnes sont mortes et une trentaine ont été blessées dans un incendie d’une « incroyable violence », selon les pompiers, qui a ravagé un immeuble d’habitation du 16e arrondissement de Paris dans la nuit de lundi à mardi.

« La thèse criminelle est privilégiée et une personne habitante de l’immeuble a été interpellée et placée en garde à vue », a indiqué le procureur de la république de Paris, Rémy Heitz . Une enquête a été ouverte pour « destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort ».

Après plus de cinq heures d’intervention, les pompiers ont finalement réussi à l’aube à maîtriser le feu. Six pompiers figurent parmi les blessés. Plus d’une cinquantaine de personnes ont dû être évacuées en urgence, à l’aide de grandes échelles notamment.

Toutefois le « bilan pourrait encore s’alourdir car les opérations de reconnaissance n’ont pas encore eu lieu dans les derniers étages de l’immeuble, là où le feu était le plus violent », a expliqué à l’AFP le porte-parole des pompiers sur place.

« Paris est en deuil ce matin », « le bilan est terrible », a réagi dans un tweet la maire de Paris Anne Hidalgo, qui se rendra sur les lieux « en tout début de matinée ».

Le feu, dont l’origine est encore inconnue, a démarré vers 01H00 du matin selon les pompiers qui évoquent une « scène d’une incroyable violence ». Certains habitants de cet immeuble des années 1970, comptant huit étages et situé rue Erlanger, se sont réfugiés sur le toit pour échapper aux flammes, alors que de nombreux résidents ont appelé au secours depuis leurs fenêtres.

(Avec MAP et AFP)