Les députés britanniques rejettent à nouveau l’accord sur le Brexit

Un total de 242 députés ont voté pour ce texte révisé et 391 ont voté contre, mardi 12 Mars 2019 à la Chambre des communes. Le Royaume-Uni réduira drastiquement les droits de douane en cas de Brexit sans accord et ne procédera pas à des contrôles douaniers à sa frontière avec l’Irlande pour éviter une frontière physique.

Le Parlement britannique a rejeté une deuxième fois l’accord sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), après avoir voté massivement contre ce texte en janvier.

Un total de 242 députés ont voté pour ce texte révisé et 391 ont voté contre, mardi à la Chambre des communes, malgré les multiples mises en garde de la Première ministre Theresa May contre les conséquences de ce rejet sur le processus du Brexit dans sa globalité.

Les députés devraient voter mercredi (13 mars) pour le départ du Royaume-Uni sans accord. S’ils refusent cette option aussi, ils auront un autre vote le jour qui suit (14 mars) pour voter sur une motion demandant une « extension » courte et limitée de la date de sortie de l’Union européenne.

A noter aussi que le pays réduira drastiquement les droits de douane en cas de Brexit sans accord et ne procédera pas à des contrôles douaniers à sa frontière avec l’Irlande pour éviter une frontière physique, a annoncé mercredi le gouvernement britannique.

Dans ce nouveau régime douanier, qui entrerait en vigueur au soir du 29 mars en l’absence d’un accord de divorce avec l’Union européenne ou d’un report du Brexit, 87% des importations ne seraient pas soumises à des droits de douanes.

Il serait mis en place pour une période pouvant aller jusqu’à 12 mois, en attendant l’instauration d’un régime douanier permanent.

(Avec MAP et AFP)