«Gilets jaunes» : 200 millions d’euros de dégâts

Les 18 actes de mobilisation des « Gilets jaunes » enregistrés en France depuis le début du mouvement, le 17 novembre dernier, ont provoqué des dégâts cumulés estimés à 200 millions d’euros, a annoncé le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

« J’estime désormais, après les événements de samedi, en liaison avec la Fédération française de l’assurance (FFA), ce coût global des sinistres à 200 millions d’euros », a déclaré mardi le ministre lors d’une audition par les commissions des Lois et des Affaires économiques du Sénat.

Lundi dernier, la FFA avait évalué ces dégâts à 170 millions d’euros sans tenir compte des dégradations enregistrées samedi dernier lors du 18ème épisode de la mobilisation au cours duquel ce ne sont pas moins de 140 commerces à avoir été vandalisés dans la seule capitale, dont 91 sur l’avenue des Champs-Elysées.

«10.000 déclarations de sinistres» ont été recensées, avait précisé alors la FFA en estimant que 30 à 40% des entreprises n’ont pas souscrit de garantie pour se couvrir contre la manque à gagner.

Une réunion devait se tenir, le même jour, au siège du ministère de l’économie avec des organisations patronales, les fédérations de commerçants et d’artisans, mais aussi les représentants des assureurs, d’hôteliers et de restaurateurs, pour faire le point sur l’impact économique du mouvement.

Fin février, Bruno Le Maire avait estimé à 0,2 point de croissance l’impact du mouvement des «Gilets jaunes» sur l’économie française, jugeant ce coût «très élevé».

(Avec MAP)